Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

«Jésus était-il blanc ?»

«Jésus était-il blanc ?»

Article de l’hebdomadaire catholique La Vie sur l’apparence physique de Jésus. Un débat qui agite les médias américains.

jesus-noir Il arrive que certaines questions idiotes attirent l’attention sur d’autres questions intelligentes. Prenons par exemple celle-ci : « Jésus était-il blanc ? ». A première vue, nous sommes en présence d’un débat au mieux sans intérêt, au pire douteux. Mais est-ce si simple ?

Tout a donc commencé sur la chaîne Fox News, quand une présentatrice, Megyn Kelly, a cru bon de se moquer d’un article paru dans Slate et appelant (en anglais) à cesser de représenter le Père Noël comme un vieil homme blanc. «Le fait que ça vous mette mal à l’aise ne veut pas dire qu’il faut que ça change ! a ainsi lancé la journaliste, avant de s’engager sur un terrain plus dangereux encore : Jésus était un homme blanc lui aussi. C’est comme ça, il est une figure historique, c’est un fait vérifiable. Pareil pour le Père Noël, et je veux simplement que les enfants le sachent.»

Ces quelques mots n’ont pas tardé à déclencher Outre-Atlantique une polémique à l’ampleur saisissante. Car le problème, c’est que l’Amérique qui a élu Barack Obama président ne verse pas tant que cela dans le bon vieux cliché WASP du Jésus façon surfer californien, aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus comme les robes de sa mère. Megyn Kelly s’est donc vu rappeler, massivement, que « non, non, Jésus n’était pas un homme blanc » (voir par exemple cette chronique, en anglais, du Christian Post). […]

Il est compréhensible, dans ces conditions, que le choix d’une représentation du Christ la plus ressemblante possible au « type » dominant dans une société soit un moyen de se sentir plus proche de lui. Dans un univers européen, ou de colons américains principalement venus d’Europe, Jésus est donc représenté comme blanc en toute logique. Mais dans une Amérique métissée, cela a-t-il encore du sens ? Et à l’inverse : serait-il pertinent que chaque communauté ait «son» Jésus ?

La Vie

Publié le 26 décembre, 2013 dans Christianisme, Etats-Unis, Métissage.

Publicité

Laissez un commentaire

*