Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Origines : Episode II, la naissance d’Atlantis

Origines : Episode II

Lire le premier épisode : La véritable histoire des origines de l’humanité

Récit imaginaire basé sur des informations historiques, ésotériques, archéologiques controversées. Les épisodes ne suivent pas une chronologie particulière, ils seront en rapport à certains faits marquant sur nos « Origines » qui doivent être notés.

atlantide

Atlantis a existé entre 40 et 25 000 ans avant Jésus Christ, elle était composée des descendants des Irkons (les ‘humains’ venant d’Orion), et des descendants des colonies d’Aden en Antarctique, qui étaient des humains tout à fait modernes. Atlantis a été fondée par Atlas, le premier Atlante, que l’on retrouve aussi dans la mythologie grecque, mais l’Atlas de base était un « géant ». C’était un humain tout ce qu’il y a de plus ordinaire, mais contrairement aux hommes qui cherchèrent à surpasser les prouesses animales en se construisant un corps dit athlétique, Atlas lui cherchait à conquérir le feu à l’intérieur de lui-même, comprendre le passé animal de la Terre à la lumière de la connaissance des étoiles dont il était porteur. Il chercha donc à maitriser ses attitudes et son caractère pour devenir un Dieu vivant. Atlas, fils d’un des derniers Irkons purs, et d’une mère humaine porteuse des gènes galactiques, voyant les tensions baisser entre les hybrides anti Irkons et les hybrides pro Irkons, s’en alla dans l’océan Atlantique, fonder la cité mythique de l’Atlantide.

Il partit avec 6 amis à lui, en bateau. Ils utilisèrent leur voix pour déplacer des gros blocs de roche et ainsi mettre en place les structures de la porte de cette cité circulaire. Ils construisirent aussi le grand moule qui permit la création de la porte en acier invincible. Cet acier était un alliage de plusieurs métaux, et fut utilisé pour fabriquer la porte de l’Atlantide. La capitale d’Atlantis était supposée représenter microscopiquement l’état de l’univers, son design était le plus simple qui soit : des roues dans des roues, afin de représenter les orbites des planètes, ou des étoiles autour de la galaxie, un mouvement sur un disque plat, circulaire. Les tâches de ces 7 entrepreneurs consistaient à creuser des cercles et à bâtir des murs.

L’existence d’une cité nouvelle pour les Irkons et leurs enfants hybrides, résonna partout sur Terre, en quelques années des milliers de gens se déplacèrent pour voir cette ville en développement, ce symbole de la nouvelle puissance des habitants de la Terre. Plutôt que chercher à revenir sur Era (la planète des Irkons), autant rester sur Terre et tout recommencer en tant que peuple de cette petite planète à part entière. Le phénix est mort mais pour renaître de ses cendres. Les 6 qui aidèrent Atlas à fonder les murs de la cité, développèrent des gouvernements sur les 6 îles autour de la principale. La loi était ainsi, sans l’accord des 7 il ne peut y avoir de cohésion. Les 7 îles doivent être d’accords à 100% pour faire passer une loi, ou pour décider d’un plan d’action, quel qu’il soit. C’était loin d’être démocratique, mais les gens n’étaient pas malheureux donc, les gens pouvaient se passer de démocratie.

Ils étaient gouvernés par de très puissants dirigeants, justes, bons, raisonnables, des demi dieux vivants. Tous nos prophètes réunis ne valent rien comparés à ces quelques hommes, qui par leur force et courage, redonnèrent espoir à ce que les hindous appelleront bien plus tard : Manas, le penseur. Cet animal qui décida de conquérir la jungle en lui-même. Cet animal philosophique. Les Irkons et enfants d’Irkons (hybrides) étaient des gens simples, naïfs, et bons. Ils possédaient des capacités hors du commun, tout comme leurs autres ennemis hybrides d’ailleurs, la différence c’est que les hybrides d’Irkoniens possédaient l’éducation pour activer les pouvoirs cachés profondément en eux, alors que les hybrides ‘naturels’, ceux-là ne possédaient pas les capacités à contrôler et comprendre le pouvoir des étoiles qui était dissimulé en eux. La différence c’était donc la connaissance de soi. Les Atlantes possédaient cette connaissance. Tous les autres habitants de la Terre possédaient cette connaissance mais à un niveau « inconscient », mais avant que le terme inconscient ne naisse, on parlait « d’abysse ». L’ignorance était comme un grand océan, et parfois une créature sort de l’océan pour nous enseigner les choses. De l’abysse vient la connaissance. De rien vient la vie, les formes.

Les Atlantes se multiplièrent pendant des milliers d’années, il est dit que leur civilisation perdura pendant plus de 10 000 ans sans qu’aucune guerre n’éclate, et sans problèmes de crimes, de vols, ou d’homicides volontaires. Évidemment il y a eu des catastrophes, mais elles ont toutes été gérées convenablement. Le but des Atlantes était l’apprentissage, la quête du savoir. Leur devise était « Apprends tout ce qui est possible d’apprendre ». C’était des gens incroyablement curieux et naïfs. Ils envoyèrent des missionnaires donc, ici et là, en Chine, au Mexique (ça ne s’appelait pas comme ça avant bien sur), et l’objectif de ces missionnaires était d’éduquer la masse, leur apprendre les mathématiques, l’arithmétique, les bases de la musique, de l’astronomie, de l’écriture et la lecture, de toutes ces choses. Les missionnaires ensuite, après avoir bien aidé tous ces gens, partirent satisfaits et n’oubliaient pas de mentionner qu’un jour ils reviendraient pour voir s’ils ont été de bons enfants en gros.

Effectivement certains l’ont été comme en Mongolie, un peuple qui nous dépassa assez vite en terme de compréhension de la science et des choses. Ces Mongols décidèrent d’attaquer l’Inde avec des engins nucléaires à cause de différents entre le royaume qui existait à l’époque en Inde, et les nouveaux convertis en Mongolie. Des millions de gens sont morts à cause de cela. Atlantis voyant cela, et comprenant que quelque part c’était un peu de sa faute, les missions d’apprentissage stoppèrent, cessèrent. La colonie qui a eu le plus de succès après le passage d’un missionnaire est l’ancienne Egypte, mais contrairement aux Mongols, les ancêtres des Egyptiens qui vécurent dans le respect et le maintient le plus total de la nature dans le désert, vécurent très longtemps sans trop souffrir ! Mais les Mongols, en abusant des ressources, transformèrent ce qui était autrefois un havre de paix, en un désert mortel et aride. Cet évènement choqua profondément les Atlantes.

Les Egyptiens étaient de bons enfants comparés à d’autres. Ainsi les missionnaires ne revinrent jamais pour voir les résultats, ou pour aider encore plus les humains à s’améliorer. Pendant donc des milliers d’années, des civilisations apparurent et disparurent, sans qu’Atlantis ne s’en soucie. Le fait qu’il y ait la guerre sur Terre n’a pas préoccupé les Atlantes. Ils étaient très nettement supérieurs technologiquement parlant, et ils pouvaient envahir toute la planète s’ils le désiraient en juste quelques jours et être les maîtres du monde. Cette idée devint actuellement de plus en plus populaire au fil des générations, graduellement des prophètes et autres prédicateurs, ont vu la fin d’Atlantis, la mort de tous ses habitants et la dissolution des Irkoniens une fois pour toute, cette fois-ci c’est terminé, c’est la dernière chance en gros. La plupart des gens ont perçu tout cela comme si c’était amusant, distrayant, intéressant, mais pas comme si c’était sérieux.

Ainsi voila les Atlantes ont eux aussi eu leur Adolphe Hitler, leur Alexandre le Grand ou Napoléon. Minor, un politicien, décida de créer une Armée d’Atlante, et instaura aussi une taxe afin de contribuer au bon développement de cette nouvelle branche de la société, qui, par ailleurs, n’existait pas pendant plus de 10 000 ans à Atlantis. Atlantis n’a jamais eu besoin d’avoir une armée ! Contre quoi allait-elle se battre ? Contre les Irkoniens ? Non, ils sont plus préoccupés à trouver d’autres mondes qu’à checker nos affaires. Aucun vaisseau Irkonien n’est parvenu jusqu’à nous depuis la grande débâcle en Antarctique, peut être qu’un message a été parvenu disant qu’il n’y a plus d’espoir, ou que les derniers survivants ont raconté que c’était peine perdue, que nous avions été chassé et que ça ne servait à rien de revenir. Que c’était une planète maudite peut être… Donc nous sommes seuls. Nous avons même perdu les coordonnées d’Era au fil du temps, nous ne savons plus d’où nous venons nous aussi..

Nous avons créé cette armée pour des raisons égoïstes à la base, comme la protection intérieure, quelques ancêtres des Grecs ou des Slaves ou des Européens pourraient les attaquer et provoquer quelques dégâts, cet argument a été perçu comme étant totalement valable et justifié, et ainsi il y eut la naissance de l’armée. Cette armée n’engageait que les hommes, et était dédiée à servir en honneur au dieu de la mer, nous dirons Poséidon. Actuellement, les Atlantes étaient monothéistes, et croyaient en un dieu : Poséidon. Le dieu de la mer, de l’eau en général, de l’eau vient la vie etc… Toute leur philosophie était basée sur l’eau. Ainsi les bateaux Atlantes, d’une manière générale, possédaient toujours les mêmes caractéristiques, c’était un gigantesque serpent aquatique, ou ailé (à cause des voiles), comme le disent si bien les autochtones, c’était des vaisseaux très impressionnants capables de contenir des dizaines de milliers de personnes à la fois. Nos paquebots sont pitoyables à côté.

Puis quelque chose s’est passée nous ne savons pas trop comment mais, apparemment un de nos vaisseaux a engagé l’ennemi vers les côtes du Pérou. Il se passe que c’est assez obscur, mais c’est à ce moment là que les politiciens de l’archipel d’Atlantide, décidèrent de déclarer la « loi martiale » et de conquérir les « envahisseurs » et les « mécréants » pour qui « nous avons tout fait et qui sont ingrats après tout ce que nous avons fait pour Eux ». Minor décida de déclarer la guerre contre la « Grande Bretagne » tout d’abord, en attaquant par l’ouest l’Irlande et ensuite tout le reste et toutes les petites îles, massacrant les gens sur place. Les Atlantes étaient les seuls humains capables de monter des chevaux, et ainsi souvent ils sont représentés comme moitié homme moitié cheval dans la mythologie Irlandaise.

Quand les Atlantes se déplaçaient ils emmenaient toute leur famille avec eux, d’où la nécessité d’avoir des vaisseaux aussi larges. Car les voyages prenaient plusieurs semaines et il était dit que nous allions aussi coloniser toute la planète donc, tout le monde partait en famille, certains décidaient de rester sur place et de recommencer à nouveau, d’autres avançaient, avec la ferme intention de massacrer tous les indésirables. Cette politique engendra une colère immense de la part du peuple Atlante et le peuple commença à se mobiliser pour chasser Minor du Sénat. Cependant le peuple a été massacré par les milices, et ainsi la peur a été instaurée partout dans la société. Personne ne pouvait l’arrêter.

[A suivre… au passage c’est fictif ;D]

Publié le 22 décembre, 2013 dans Parodies, Essais, Inclassables.

Publicité

Laissez un commentaire

*