Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Chewing Gum sont Responsables de 87% des Migraines chez les Jeunes

Les Chewing Gum sont Responsables de 87% des Migraines chez les Jeunes

chewing-gum

Les conclusions de cette étude de l’Université de Tel Aviv (TAU) sont sans appel : 87% des adolescents qui cessent d’en mâcher sont soulagés de leurs migraines. L’étude, publiée dans Pediatric Neurology, explique comment stopper ces claquements de mâchoires et de lèvres peut contribuer tout simplement à traiter les innombrables cas de migraine et de céphalées de tension chez les adolescents sans avoir recours aux médicaments.

Les maux de tête sont fréquents dans l’enfance et plus fréquents encore à l’adolescence, en particulier chez les filles, rappelle l’auteur principal, le Dr Nathan Watemberg de la TAU. Le stress, la fatigue, le manque de sommeil, la chaleur, les jeux vidéo, le bruit, la lumière du soleil et des écrans, le tabagisme, une alimentation irrégulière et les premières règles sont au nombre des multiples déclencheurs typiques de la migraine chez les jeunes. Mais, jusqu’à son étude, on n’avait jamais envisagé le chewing-gum.

Au départ, le Dr Watemberg avait remarqué que de nombreux patients migraineux mâchaient quotidiennement du chewing-gum. Les adolescents étant particulièrement consommateurs, il s’est alors posé la question de la relation éventuelle. Son étude montre ici, sur 30 jeunes patients âgés de 6 à 19 ans, migraineux mâcheurs de gomme, que non seulement,

· 26 d’entre eux rapportent une amélioration significative dont 19 un arrêt total des crises de migraine, après un arrêt d’1 mois,

· mais aussi que les 20 jeunes qui se sont ensuite remis à mâcher ont tous ont rapporté une rechute immédiate de leurs symptômes, après une reprise de 2 semaines.

De précédentes études ont associé chewing-gum et maux de tête suggérant, l’une, que le chewing-gum est source de stress au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire à la jonction de la mâchoire et du crâne. L’autre étude met en cause l’aspartame largement utilisé dans les chewing gums. Cette équipe est plutôt en faveur de la première explication, l’articulation temporo-mandibulaire étant l’une des plus sollicitée et sa surutilisation étant reconnue comme facteur de maux de tête.

Des conclusions qui peuvent être mises à profit immédiatement. En conseillant aux adolescents et même aux adultes migraineux de laisser tomber le chewing gum.

Source : Santé Log, 20 Décembre 2013

Publié le 20 décembre, 2013 dans Jeunesse, Monde, Santé.

Publicité

Laissez un commentaire

*