Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Glenn Greenwald : « le but ultime de la NSA est l’abolition totale de la vie privée dans le monde entier »

Glenn Greenwald : « le but ultime de la NSA est l’abolition totale de la vie privée dans le monde entier »

greenwald La National Security Agency (NSA) a pour but avec son partenaire britannique du GCHQ d’éliminer complètement toute vie privée dans le monde entier a dit le journaliste Glenn Greenwald dans une enquête de l’Union Européenne.

Il a critiqué les gouvernements de l’UE et leur silence assourdissant lors des révélations de l’espionnage de masse commis par la NSA. Décrivant la réaction « apathique et indifférente » aux rapports que des citoyens lambda étaient espionnés, Greenwald a dit que les politiciens européens n’ont réagi et pris certaines actions que lorsqu’ils ont découvert qu’ils avaient eux-mêmes victimes du ciblage d’espionnage de la NSA.

« Je pense que les gouvernements ont inculqué aux gens d’accepter que la vie privée n’est pas de grande importance », a dit Greenwald, ajoutant que c’était « pour former des populations accoutumées aux violations ininterrompues de leur vie privée. »

Greenwald, ancien journaliste du quotidien anglais The Guardian est connu pour avoir publié les fuites d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse de la NSA ; il témoignait devant le comité européen des libertés civiles au parlement et communiquait via une connexion vidéo, contribuant ainsi à une enquête sur la surveillance globale de la NSA des citoyens européens.

« La NSA n’a pas besoin de raisons spécifiques pour collecter les données des citoyens et leur communications » a dit le journaliste, rappelant au passage au panel du comité que le but ultime de l’agence d’espionnage est « d’éliminer toute vie privée individuelle dans le monde entier. »

Contredisant l’affirmation de Washington que l’agence ne s’engage pas dans de l’espionnage économique, Greenwald a dit que les activités de la NSA et du GCHQ britannique sont dirigées vers « la manipulation diplomatique et l’accumulation de pouvoir ».

Greenwald a rejeté les accusations du gouvernement américain disant que Snowden et ses complices ont mis en danger le combat contre le terrorisme en divulguant et publiant des données classifiées top secrètes. Il a dit que la seule chose dans cette affaire qui a été endommagée est de fait « la perception d’honnêteté et de crédibilité » des gouvernements engagés dans l’espionnage.

L’enquête a été commanditée pour discuter de l’augmentation de la sécurité de l’internet et de la téléphonie et de leurs réseaux dans l’UE.

Le lanceur d’alerte Edward Snowden a révélé l’énorme volume du programme d’espionnage de la NSA en Europe plus tôt cette année. Il a disséminé des fichiers et documents classifiés aux médias internationaux. Documents qui montrèrent que la NSA espionnait un bon nombre de personnalités politiques importantes incluant la chancelière allemande Angela Merkel. De plus, il fut révélé que l’organisation collecte et stocke des metadonnées de millions de coups de téléphone dans l’UE.

Snowden est aussi attendu pour témoigner devant le comité européen des libertés civiles en janvier 2014. Ceci fait partie de la procédure d’enquête.

Source : Russia Today

Publié le 20 décembre, 2013 dans Big Brother, Internet, Politique & Loi, PRISM, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*