Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le franc-maçon Jean-Louis Nadal devient président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique

Le franc-maçon Jean-Louis Nadal devient président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique

nadal

Jean-Louis Nadal devient – sur proposition de François Hollande – président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, un choix validé ce mercredi par les commissions des lois des deux chambres du Parlement.

Cette nouvelle institution, fruit de la loi dite « Cahuzac » du 11 octobre 2013, est chargée de recevoir, de vérifier et de publier les déclarations de situation patrimoniale et d’intérêts de certains élus, collaborateurs d’élus ou dirigeants d’organisme public.

Procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal est connu comme l’ennemi de Nicolas Sarkozy depuis 2006 lorsqu’il a manifesté son soutien aux magistrats de Bobigny (Seine-Saint-Denis) critiqués par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Une animosité entretenue puisqu’en pleine audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation, il avait critiqué le président Sarkozy venu annoncer son projet de suppression des juges d’instruction.

C’est encore Nadal qui, à un mois de son départ en retraite, charge la Cour de justice de la République d’ouvrir une enquête sur Christine Lagarde, ministre de l’Economie, pour son rôle favorable à Bernard Tapie.

Mais Jean-Louis Nadal avait aussi mécontenté François Hollande en apportant son soutien à Martine Aubry lors de la primaire socialiste.

En 2010, le mensuel « Capital » avait publié un dossier sur les réseaux de la franc-maçonnerie. Dont ceux actifs au sein de la Justice : « 2 fraternelles, 400 membres au dîner du palais à Paris, comprenant juges, procureurs, avocats, comptent les plus prestigieuses superstars du barreau, sans parler de la chancellerie : Jean-Claude Marin, procureur de la république au TGI, Jean-Claude Magendie, premier président de la cour d’appel, Jean-Louis Nadal, procureur à la cour de cassation. Qui n’a pas entendu parler du procureur Montgolfier, ou du juge d’instruction Jean-Paul Renard, à Nice ? A Nancy, c’est à l’abbaye des prémontrés que se tient le dîner mensuel du club 50 local, le cercle Lothaire, et on y trouvait Philippe Vivier, ancien président du tribunal de commerce ».

Voilà qui peut toujours servir François Hollande et vaut bien d’oublier cette proximité avec Martine Aubry qui, d’ailleurs, pourrait bien revenir elle-aussi à l’avant-plan après les élections européennes.

Medias Presse, 11 Décembre 2013

Publié le 13 décembre, 2013 dans Franc Maçonnerie, France, François Hollande, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*