Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les avocats auraient du disparaitre il y a des millions d’années

Les avocats auraient du disparaitre il y a des millions d’années

avocat Peu de gens savent que si ça n’avait pas été pour la passion de l’homo sapiens envers l’avocat, leur fruit favori aurait à l’heure actuelle totalement disparu de la surface de la planète. Il est bien connu que les fruits se répandent via le système digestif des animaux, et les avocats ne font pas exception. Dans le but que la plante soit plantée suffisamment loin de son arbre « parent », les fruits dépendent de leur ingurgitation par les animaux, qui eux propagent les graines ailleurs. Cependant, l’avocat présente un problème moderne pour beaucoup d’animaux alors que la plupart ne peuvent pas atteindre, mâcher, ou digérer l’énorme noyau marron au cœur du fruit crémeux. Donc comment cela ce fait-il, que ce délicieux fruit vert soit encore dans nos plats partout dans le monde ?

D’après l’écrivain Maria Popova sur son blog Brain Pickings:

… apparemment, les avocats ont coévolué avec des paresseux terrestres et étaient à la base mangés par des gomphothères – des créatures ancêtres des éléphants qui ont vécues pendant le Miocène et le Paléocène, entre 12 et 1,6 millions d’années auparavant, qui récoltaient joyeusement le fruit avec leur trompe massive, et l’écrasaient sous la pression de leurs dents massives, et faisaient transiter les graines confortablement grâce à leur tube digestif surdimensionné.

Le problème, bien sur, c’est que les gomphothères ne parcourent plus la Terre – et cependant l’avocat existe toujours. [L’écrivain scientifique populaire et championne du prix Connie en biologie évolutionnaire] Barlow a écrit :

La stratégie de l’avocat pour sa propagation était totalement justifiée tout au long de la durée de vie de sa lignée – jusqu’à présent. Même après 13 000 ans, l’avocat n’a toujours pas réalisé que les grands mammifères ont disparus. Pour l’avocat, les gomphothères et les paresseux terrestres sont encore une réelle possibilité. Les voleurs de pulpes comme nous récoltent les bénéfices. L’Homo Sapiens continuera de modeler les traits des quelques espèces qu’il préfère. Ultimement, cependant, les races sauvages dévolueront en fruits moins grandioses, ou bien suivront leurs partenaires animaux dans leur extinction.

Source : Truthdig.com, le 10 Décembre 2013

Publié le 11 décembre, 2013 dans Alimentation, Animaux, Histoire, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*