Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Japon : Découverte d’un « HotSpot » mortel en 20 minutes d’exposition à Fukushima

Japon : Découverte d’un « HotSpot » mortel en 20 minutes d’exposition à Fukushima

japon-hotspot

BIENVENUE à Fukushima, où le rayonnement est si mauvais qu’il peut être mortel en 20 minutes. Le tsunami a eu lieu il y a plus de 33 mois, mais les retombées n’ont pas cessé de s’aggraver.

Les médias japonais rapportent que l’intensité des niveaux de rayonnement dans la centrale nucléaire dévastée par le tremblement de terre et le raz de marée de Mars 2011 est désormais à son plus haut niveau.

Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées autour de la centrale de Fukushima Daichi après la catastrophe qui a mis trois de ses six réacteurs dans un état critique.

L’opération de nettoyage devrait durer des décennies, mais dans le même temps :

– La contamination radioactive du port à côté de l’usine est en hausse constante ;

– Un autre séisme pourrait provoquer une catastrophe 10 fois pire que Tchernobyl ;

– Un endroit pour stocker des milliers de tonnes de besoins en eau radioactives doit être trouvé

– Des traces de césium radioactif ont été retrouvées dans le thon en migration à travers le Pacifique.

Vendredi dernier, Tokyo Electric Power Company (TEPCO ) aurait détecté un rayonnement mortel dans un conduit reliant l’un des bâtiments des réacteurs endommagés à un tuyau de ventilation haut de 120m.

La radioactivité a été mesurée à 25 sieverts (Sv ) par heure. Une dose totale de deux Sv est considérée comme un empoisonnement par radiation sévère. Six Sv produisent un taux de mortalité de 100 pour cent après 30 jours de souffrance.

La chaine japonaise NHK a rapporté que le conduit canal avait été utilisé pour détourner les accumulations de gaz après la catastrophe . TEPCO dit qu’il peut encore contenir des substances radioactives.

C’était juste la dernière d’une longue série de révélations concernant le rayonnement de  » hotspots « . Elles ont fuité dans les médias en dépit du pare-feu jeté autour de la centrale nucléaire depuis la catastrophe.

Source : News.com.au, Traduction par les chroniques de Rorschach

Publié le 10 décembre, 2013 dans Catastrophes Ecologiques, Japon, Monde, Santé, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*