Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Affaire PRISM : le Brésil aura désormais son propre satellite pour contrer les USA

Affaire PRISM : le Brésil aura désormais son propre satellite pour contrer les USA

satellite-bresil Suite au scandale d’espionnage par les Etats-Unis, le Brésil a annoncé avoir signé pour fabriquer son propre satellite de télécommunications.

La compagnie publique brésilienne du téléphone, Telebras, a indiqué jeudi avoir signé un contrat de 560 millions de dollars (507 millions de francs) pour la fabrication d’un satellite de télécommunications. L’appareil aura pour but de garantir la sécurité des liaisons après le scandale d’espionnage par les Etats-Unis.

Un accord d’association entre Telebras et le groupe d’aéronautique brésilien Embraer permettra la fabrication d’un satellite géostationnaire, civil et militaire, selon un communiqué. L’engin devrait être opérationnel en 2016.

Ce satellite renforcera, selon Embraer, la «souveraineté» du Brésil après les révélations sur les opérations de surveillance des données électroniques et de mises sur écoute menées au Brésil et dans d’autres pays par l’Agence américaine de sécurité nationale (NSA).

Voyage ajourné

Révélées en septembre, ces pratiques avaient conduit la présidente brésilienne Dilma Rousseff à ajourner un voyage officiel aux Etats-Unis. Elle avait ensuite prononcé un vigoureux discours devant les Nations unies à New York, dénonçant ces «violations des droits de l’homme».

La société franco-italienne Thales Alenia Space (TAS) sera chargée de la gestion de ce satellite. L’appareil sera envoyé dans l’espace par le consortium européen Arianespace, selon Embraer.

Allain Jules

Publié le 7 décembre, 2013 dans Big Brother, Etats-Unis, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*