Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Pierre du décalogue de Los Lunas

La Pierre du décalogue de Los Lunas

La Pierre du décalogue de Los Lunas est un énorme rocher situé sur les pentes de Hidden Mountain, près de Los Lunas au Nouveau-Mexique, à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Albuquerque et qui porte une inscription taillée d’une façon régulière sur le plat de la roche et qui s’apparenterait au texte du décalogue.

pierre-decalogue

Le poids de cette roche a été évalué à 80 tonnes. Elle est donc intransportable pour être mise à l’abri dans un musée et a fortiori ne fut point transportable dans l’Antiquité. La zone est privée et l’accès est payant pour les visiteurs.

La première mention de la pierre date de 1933, lorsque le professeur Frank Hibben, un archéologue de l’Université du Nouveau Mexique a été conduit par un guide jusqu’à ce rocher, qui aurait initialement été découvert en 1880 par un enfant.

L’inscription gravée sur le rocher est interprétée comme étant une version abrégée du décalogue ou les Dix Commandements dans une forme de paléo-hébraïque. Un groupe de lettres ressemblant à la tétragramme « YHWH », ou «Yahweh», est inscrit à quatre reprises. L’origine de l’inscription sur la pierre est controversée, car certains prétendent que l’inscription serait précolombienne, et prouverait l’existence de contacts trans-océaniques précolombiens. Certains ont suggéré que ce texte serait l’œuvre d’une des dix tribus perdues d’Israël. Mais les lettres paléo-hébreux sont pratiquement identique à l’alphabet phénicien, qui était connu au XIXe siècle, et donc on ne peut pas exclure la possibilité d’une fraude. Un argument supplémentaire à la fraude serait l’utilisation apparente de la ponctuation moderne de l’hébreu. L’inscription comporterait de nombreuses erreurs stylistiques et grammaticales.

Les recherches de Frank Hibben sont controversées, car il est connu pour avoir fabriqué des faux lors de ses fouilles archéologiques de sites amérindiens de la culture Clovis.

L’archéologue et linguiste Cyrus Gordon y voit une Mezouzah samaritaine écrite d’après la Bible Samaritaine. Cyrus Gordon est connu pour ses recherches sur les supposés contacts des navigateurs phéniciens en Amérique.

Hypothèse du canular mormon: le bataillon mormon enrôlé dans la guerre américano-mexicaine a séjourné dans cette région fin 1846 lors de sa marche vers le Rio Grande. Il est envisageable que certains hommes de ce bataillon (de plus de 500 volontaires) aient eu les connaissances nécessaires pour réaliser un tel faux.

La pierre du décalogue de Los Lunas est souvent associée avec la pierre runique de Kensington, le rocher de Dighton, et la tour de Newport comme des exemples de monuments américains aux origines contestées.

source

Publié le 5 décembre, 2013 dans Archéologie, Mexique, Sionisme & Israël, X Files & Paranormal.

Publicité

Laissez un commentaire

*