Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un livre sur la franc-maçonnerie entraîne des menaces pour son auteur

Un livre sur la franc-maçonnerie entraîne des menaces pour son auteur

fm-livre Depuis qu’elle a publié au début du mois d’octobre un livre critique sur son expérience parmi la franc-maçonnerie, Isabelle Duquesnoy a déjà reçu près de 200 messages sur son téléphone mobile, sa messagerie électronique ou via Facebook. « Toujours anonymes, il s’agit aux deux tiers d’insultes ou de menaces, je suis souvent traitée de renégate, pour le tiers restant, des félicitations. »

C’est que ses ex « frères » et « sœurs » ne lui pardonnent pas la description de son passage à la Grande Loge Féminine de France (GLFF) puis au Droit Humain (DH).

Dans son « Journal insolent d’une femme libre dans le secret des loges », Isabelle Duquesnoy explique comment après avoir confié à un ami son désir d’être « initiée », elle fut contactée par trois enquêtrices. « Elles me disaient être membres d’une association philosophique, sans jamais me préciser qu’il s’agissait d’une obédience maçonnique, non-mixte, et sans mentionner le nom de la GLFF. » Isabelle Duquesnoy souligne cette caractéristique commune à la grande majorité des obédiences maçonniques : l’absence de mixité. Amusant alors que les mêmes font tout pour imposer la parité dans tous les domaines de la société.

Si l’auteur de ce livre n’a pas définitivement rompu avec la pensée maçonnique, elle se moque des rites maçonniques, des « bizutages », de « la mise en scène de purification façon bac à sable » et parle des « rumeurs, des jalousies, des passe-droits, de la magouille et de l’inculture orgueilleuse de celles qui sont en charge de notre instruction ».

De quoi suffire à s’entendre promettre quelques « coquards » si elle croisait le chemin d’autres « initiés ». Ah, la fraternité…

Medias Presse

Publié le 2 décembre, 2013 dans Franc Maçonnerie, France, Livres, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*