Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La France va disparaître, bon débarras ! Volubiles comme des singes, les Français cherchent la banane en oubliant la République

La France va disparaître, bon débarras ! Volubiles comme des singes, les Français cherchent la banane en oubliant la République

monkeys J’ai d’étranges visions parfois. J’observe à la fois la nature et la société. La nature plutôt de près, en marchant au bord de mer ou dans une forêt ou bien depuis mon balcon, avec la végétation urbaine et ses oiseaux facétieux. La société, je ne la vois que partiellement, comme la nature du reste. Alors je regarde les écrans plats, télé et internet, j’écoute la radio, n’achète pas les journaux, et je parviens à dresser quelques constats. Une vision toute personnelle en découle. Si j’en exagère les traits, alors il devient possible de penser à l’extrême du concept et d’envisager que la France puisse disparaître. De quoi écrire quelques lignes permettant aux rares lecteurs de saisir le devenir des choses grâce au trait forcé à la limite de la caricature. De temps en temps, un bon coup de gueule, ça fait du bien.

Rares lecteurs, ça veut dire quoi ? Tout simplement que les vrais lecteurs se font rares, même sur des sites alternatifs du Web. Agoravox possède un système d’affichage unique permettant de visualiser en un coup d’œil les articles les plus lus ou ceux qui sont boudés. Les lecteurs d’Agoravox sont comme les spectateurs de la télé. Ils se ruent sur tout ce qui fait scandale, sur les ragots politiques, les frasques des célébrités, les quenelles et autres provocations de piètres humoristes. Les articles faisant réfléchir sont parfois lus alors que les billets de la rubrique culture sont relégués au bas de la page. On ne peut pas forcer les gens à s’instruire. Juste faire en sorte que les valeurs soient défendues à une large échelle par les intervenants de la sphère intellectuelle. L’époque semble sacrifier au délitement culturel. On voit dans les commentaires un défoulement de quelques internautes qui se cachent derrière des pseudos pour crier leur haine ou prendre deux phrases d’un article pour démolir l’auteur. Avec la technique très répandue sur les forum, celle du tronçonnage. On copie deux ou trois lignes pour dézinguer le propos et célébrer son narcissisme. Un lecteur distrait en finirait presque à croire qu’un commentateur verbeux, anonyme et haineux est plus compétent et instruit qu’un auteur d’article professeur d’université ou chercheur au CNRS. La gente médiatique s’offusqua lorsque les talibans d’un pays arriéré détruisirent des statues du bouddha. Les mêmes ne voient rien lorsque dans une cours de collège, dans les commentaires du Web, dans le fonctionnement des institutions savantes, d’improbables talibans s’en prennent aux savoirs.

D’autres signes. Les librairies qui ferment, les journaux en difficulté par leurs propres erreurs, le déclassement du savoir, la promotion de la vulgarité en musique, en littérature, en science, de plateau en talk show. Les animateurs et les humoristes ont la banane sur le plateau. Et les Français derrière leur postent aimeraient aussi retrouver la banane. Des enseignants qui ne peuvent plus transmettre le savoir. Un territoire fragmenté, une politique de gentrification, une mafia républicaine qui copine avec les promoteurs et les entreprises de BTP, une université qui sombre, l’épistémologie française à la dérive, la philosophie embastillée dans les chapelles, les polémiques stériles, la politique qui joue dans la cours d’école en twittant. Sans oublier le plus grave, la connerie généralisée, la division des Français, le chacun pour soi alors que la société s’enfonce dans les inégalités. Les grands chantiers qui plombent les finances publiques, l’inconséquence des gouvernements successifs. La figure la plus pathétique restera sans doute ce sursaut de ces syndicalistes en Bretagne narcissiquement vexés par la grosse fronde des bonnets rouges et qui n’hésitent pas à jouer la division des travailleurs en singeant la révolution avec Mélenchon, prince des bonobos rouges. Marx y verrait une énorme farce, oui, une farce généralisé mais tragique car la France va disparaître.

Je crois qu’il est inutile de faire le portait de toutes ces atteintes à la culture, l’intelligence, la civilité, la civilisation. Juste alerter les consciences citoyennes. Ce que l’Allemagne nazie n’a pas réussir à faire, liquider la « France éternelle », eh bien les Français sont en train de le réaliser, petit à petit, depuis deux ou trois décennies et le mouvement semble se poursuivre en s’accentuant.

La France éternelle des Lumières a inventé l’homme. Les Français de 2013 ont dégradé l’homme. Les singes ricaneurs sont le nouveau genre humain. Le tsunami technologique et médiatique a submergé la plage. La figure de l’homme imaginée par Foucault sur le sable ne ressemble plus à l’original. Un regard sarcastique et de longs poils ont poussé. Le singe au miroir sorti d’une page de Zarathoustra sous le regard du rire dionysiaque de Nietzsche.

Agoravox


Publicité

Laissez un commentaire

*