Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un rapport suggère la création de maisons de retraite pour homosexuels

Un rapport suggère la création de maisons de retraite pour homosexuels

homosexuels-retraite

Les associations LGBT ont fait 23 propositions à la ministre des Personnes âgées pour favoriser les conditions de vieillissement des personnes homosexuelles. Parmi elles, l’expérimentation de maisons de retraite «communautaires». La ministre n’y est pas opposée.

Affronter l’épreuve de la vieillesse avec des gens qui vous ressemblent. C’est le souhait formulé par les associations SOS Homophobie et Aides, missionnées par la ministre déléguée des Personnes âgées Michèle Delaunay pour émettre des propositions afin d’améliorer les conditions de vieillissement des personnes homosexuelles. Dans leur rapport, ces dernières ont demandé la création d’établissements communautaires, afin de préserver les personnes de l’homophobie.

Les associations mettent également en avant la forte proportion de personnes séropositives parmi les retraités gays d’aujourd’hui, qui nécessitent une prise en charge particulière. Une proposition face à laquelle la ministre affiche une «neutralité bienveillante», selon les mots de son cabinet. Elle compare ce type d’établissement aux maisons de retraite religieuses qu’elle a déjà visitées, où les résidents sont soudés autour d’un partage de croyances. Pour la ministre, ce socle commun, tant qu’il n’empêche pas une ouverture sur l’extérieur, permet une «réassurance.»

«Nous nous raccrochons au communautarisme car nous ne nous pouvons plus nous projeter dans l’avenir»

De fait, de nombreux établissements réunissant les personnes âgées autour de valeurs partagées ou d’une histoire commune existent déjà. Les retraités de la SNCF peuvent ainsi séjourner dans des établissements réservés aux cheminots et les femmes seules peuvent vieillir ensemble au sein de la communauté des Babayagas de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Un établissement gay-friendly existe aussi dans l’Aude, mais il s’agit d’une résidence privée très onéreuse.

Pour le sociologue enseignant à l’université Paris-Descartes François de Singly, les maisons de retraite communautaires sont amenées à se développer. «Quand vient le très grand âge, nous n’avons plus la force de sortir de notre monde pour commencer une nouvelle histoire. Toute notre vie nous sommes confrontés à la différence et nous nous y adaptons. Mais au soir de notre existence, nous nous raccrochons au communautarisme, au socle de valeurs et de souvenirs communs, car nous ne nous pouvons plus nous projeter dans l’avenir. Je ne pense pas que cela soit une menace pour le lien social. Le grand âge est déjà une telle épreuve, ne privons pas les personnes âgées de ce petit bonheur si elles le désirent.» Les propositions des associations seront intégrées à la concertation, lancée vendredi par Jean-Marc Ayrault, sur la future loi «pour l’adaptation de la société au vieillissement»

Le Figaro, 28 Novembre 2013

Publié le 29 novembre, 2013 dans France, Homosexualité & Lobby Gay, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*