Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

WikiLeaks : peu de chances qu’Assange soit poursuivi aux Etats-Unis (avocat)

WikiLeaks : peu de chances qu’Assange soit poursuivi aux Etats-Unis (avocat)

assange

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a peu de chances d’être poursuivi aux Etats-Unis pour avoir publié les centaines de milliers de documents classifiés que lui avait remis le soldat américain Manning, a assuré mardi à l’AFP son avocat.

« Pour poursuivre Assange, il faudrait le faire pour autre chose que publier des informations, comme pirater un réseau ou autre chose », a renchéri auprès de l’AFP Matthew Miller, ancien porte-parole du ministère de la Justice. Or « il semble qu’ils n’aient rien trouvé », a-t-il ajouté, confirmant une information du Washington Post.

Fay Brundage, une porte-parole du parquet de Virginie, chargé des investigations contre WikiLeaks, a indiqué à l’AFP que « l’enquête était toujours en cours ». S’agissant d’une enquête menée par un grand jury depuis près de trois ans, elle s’est refusée à tout commentaire.

Selon M. Miller, le cas de Julian Assange est comparable à celui de Glenn Grenwald, le journaliste du Guardian qui a publié les fuites de l’ex-consultant de la NSA Edward Snowden. Or, dans une interview accordée au Washington Post, le ministre de la Justice Eric Holder avait annoncé des poursuites contre Edward Snowden mais avait dit clairement qu’il ne prévoyait pas d’inculper le journaliste.

« Dans la loi américaine, c’est un crime absolu que de faire fuiter des informations classifiées », a expliqué M. Miller, mais « publier des informations classifiées est une autre question et personne n’a jamais été inculpé pour cela et on se demande si ce type de poursuites aboutiraient ».

Aussi Julian Assange, qui redoute depuis des années des poursuites de Washington furieux de la publication par WikiLeaks de plus de 700.000 documents secrets obtenus par le soldat Manning, pourrait « certainement » venir aux Etats-Unis et être libre, selon M. Miller.

Assange est réfugié depuis juin 2012 à l’ambassade d’Equateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il devrait répondre d’accusations concernant des agressions sexuelles présumées qu’il nie.

La Voix de la Russie

Publié le 27 novembre, 2013 dans Cyber Guerre, Etats-Unis, Nouvel Ordre Mondial, Wikileaks.

Publicité

Laissez un commentaire

*