Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le « soldat à la tête de mort » arrêté pour le braquage d’une pharmacie

Le « soldat à la tête de mort » arrêté pour le braquage d’une pharmacie

tete-de-mort

Un ancien soldat français a été arrêté jeudi 21 novembre pour le braquage d’une pharmacie à la kalachnikov. Vous connaissez peut-être son visage couvert d’un foulard représentant une tête de mort : la photo avait beaucoup tourné sur Internet et dans la presse en janvier dernier.

Selon le site de Vaucluse Matin, le jeune homme de 36 ans se serait rendu mercredi 21 novembre dans une pharmacie d’Orange pour demander des médicaments, armé d’une kalachnikov neutralisée. Arrêté quelques heures plus tard dans un état d’ébriété important, il a été jugé par le tribunal correctionnel de Carpentras en comparution immédiate, puis condamné à trois ans de prison avec sursis.

Le site de France Info explique que l’homme avait déserté une première fois pendant une vingtaine de jours, avant de rejoindre son unité à la Légion étrangère. Puis, au mois de juin, il aurait déserté une seconde fois, provoquant son exclusion de l’armée.

La photo, prise au Mali par le photographe de l’AFP Issouf Sanogo, avait suscité beaucoup d’émoi. Le foulard, qui lui donnait des faux airs du personnage du jeu vidéo de guerre Call of Duty, Ghost, lui recouvrait la moitié du visage. « Un hélicoptère était en train d’atterrir et soulevait d’énormes nuages de poussière. Instinctivement, tous les soldats à proximité ont mis leurs foulards devant leurs visages pour éviter d’avaler du sable », raconte le photographe sur un blog de l’AFP, précisant que personne ne l’a empêché de prendre la photo. « Sur le moment je n’ai pas trouvé la scène particulièrement extraordinaire, ni choquante. Le soldat ne posait pas. Il n’y a aucune mise en scène dans cette image », ajoute M. Sanogo.

Big Browser

Publié le 27 novembre, 2013 dans Conflits & Guerres, France, Terrorisme.

Publicité

Laissez un commentaire

*