Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

PRISM : La NSA a aussi espionné la Norvège

PRISM : La NSA a aussi espionné la Norvège

La Norvège serait le sixième pays connu où l’agence de sécurité américaine aurait espionné des communications. Plus de 33 millions d’appels auraient ainsi été interceptés.

nsa

La liste des pays connus pour avoir été l’objet de l’espionnage à grande échelle de l »Agence nationale de sécurité (NSA) américaine s’allonge. Ce sont ainsi plus de 33 millions d’appels téléphoniques passés en Norvège en l’espace d’un seul mois, qui auraient été interceptés selon le journal norvégien Dagbladet sur la foi de documents fournis par Edward Snowden.

La Norvège serait ainsi le sixième pays où le programme d’espionnage mis en place par l’agence chargée des interceptions des communications a été éventé après l’Allemagne, la France, l’Espagne, le Brésil et l’Inde ..

La NSA n’aurait pas espionné le contenu même des communications mais leurs métadonnées, à savoir l’identité des interlocuteurs ainsi que le lieu et la durée des appels. Selon Dagbladet, l’affaire porte sur près de 33,2 millions d’appels passés du 10 décembre 2012 au 8 janvier 2013 mais le programme de surveillance peut avoir existé avant et après cette période.

Cela représente environ 10% de toutes les communications téléphoniques passées en Norvège en un mois, selon le Datatilsyn. D’après Dagbladet, cela ferait aussi de la Norvège, qui compte 5 millions d’habitants, le pays le plus intensivement espionné au regard de la population.

Les autorités n’étaient pas au courant

« C’est très grave et c’est évidemment inacceptable que des programmes de surveillance des citoyens norvégiens d’une telle ampleur existent », a réagi Bjoern Erik Thon, le directeur du Datatilsyn, l’organisme de protection des données. « Il s’agit de données qui peuvent en dire très long sur nous », a-t-il déclaré à la chaîne NRK.

Interrogées par Dagbladet, les autorités norvégiennes ont dit ne pas avoir été au courant de ce programme de surveillance et deux importants opérateurs de télécommunications, Telenor et Netcom, ont indiqué au journal ne pas avoir donné d’accès à la NSA. Tandis que de son côté, Erna Solberg, la ministre d’Etat norvégienne est elle même restée discrète sur cette affaire

« En ce qui concerne les activités de renseignement, nous ne pouvons pas commenter les cas individuels », a commenté auprès de l’AFP Marit Andersen, une porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis à Oslo. « Nous avons déjà indiqué que les Etats-Unis collectent des renseignements comme toutes les autres nations », a-t-elle ajouté.

Les Échos

Publié le 19 novembre, 2013 dans Big Brother, Europe & UE, Internet, PRISM, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*