Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Oui, Stuxnet a bien infecté le réseau nucléaire russe; Non, il n’a pas infecté la Station Spatiale Internationale

Oui, Stuxnet a bien infecté le réseau nucléaire russe; Non, il n’a pas infecté la Station Spatiale Internationale

Suite à une conférence de presse donnée par le charismatique Eugene Kaspersky en Australie, certains médias se sont emmêlés les pinceaux et ont lancé une fausse rumeur : le virus Stuxnet aurait infecté la Station Spatiale Internationale… Décryptage de cette confusion générale.

ssi

Hier, certains médias américains titraient sur le retour du virus Stuxnet, le fameux ver qui a saboté le programme d’enrichissement d’uranium iranien en 2010. Il aurait infecté la Station spatiale Internationale (International Space Station ou ISS). C’est en tout cas ce que se demandaient ExtremeTech, Vice et Times of Israel. L’information reposait en réalité sur des propos qu’Eugene Kaspersky, spécialiste russe de la sécurité informatique et fondateur de l’éditeur du même nom, a déclaré au Club de la Presse australienne, à Canberra, la semaine dernière.

Le journaliste Paul Wagenseil rectifie le tir sur le site Tom’s Guide, avec un article intitulé « Non, Stuxnet n’a pas infecté la Station Spatiale Internationale ». Kaspersky a confié deux anecdotes séparées et indépendantes, rappelle Paul Wagenseil. La première concernait un programme malveillant non-spécifique découvert à bord de la station spatiale : « Les gars de l’espace, de temps à autre, viennent avec des clés USB qui sont infectées. Je ne plaisante pas. Je discutais avec des astronautes russes et ils me disaient « ouais, de temps en temps, il y a des virus informatiques dans la station spatiale » », a raconté Kaspersky, selon The Atlantic. Un ver, conçu pour Windows, a par exemple été détecté dans les ordinateurs portables à bord de la station en 2008. Mais même si ces menaces existent, elles ne semblent pas avoir de réels effets néfastes sur les opérations en cours de l’ISS, a indiqué la NASA. Depuis, tous les ordinateurs portables utilisés à bord utilisent le système d’exploitation Linux.

Oui, Stuxnet a bien infecté le réseau nucléaire russe

L’autre anecdote rapportée par Kaspersky concernait bien le ver Stuxnet : le spécialiste a affirmé que le virus avait infecté le réseau nucléaire russe. « Les ministères qui sont responsables, en cas d’infraction, voient cela comme une opportunité. Ils ne comprennent pas que dans le cyberespace, tout ce que vous faites a un effet boomerang. Il y a toujours un retour. Donc malheureusement, ces gens qui sont en charge des technologies offensives ne voient les armes cybernétiques que comme une opportunité », a annoncé Eugene Kaspersky. Il dit tenir ses informations de l’un de ses amis travaillant dans une centrale nucléaire. Le réseau de la centrale aurait été infecté alors même qu’il est déconnecté d’Internet.

Le virus pourrait avoir provoqué des dommages sur l’usine russe, d’autant que rappelons-le, dans le cas du programme d’enrichissement d’uranium en Iran, il avait détourné le système informatique et avait permis de surveiller les équipements pendant des années, sans que personne ne s’en aperçoive.

Voilà en tout cas comment les médias en sont arrivés à conclure que le virus Stuxnet avait infecté le Station Spatiale Internationale.

L’informaticien.com

Publié le 13 novembre, 2013 dans Cyber Guerre, Espace, Russie, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*