Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Député Yamamoto qui osa rendre une lettre à l’Empereur a été Sanctionné

Le Député Yamamoto qui osa rendre une lettre à l’Empereur a été Sanctionné

Voir l’article du 8 Novembre : L’Intouchable Empereur du Japon

yamamoto-empereur

Le Président de la Chambre des Conseillers Masaaki Yamazaki a réprimandé le député de la Chambre, Taro Yamamoto, vendredi en rapport à une lettre qu’il remit à l’empereur et qui est en violation avec le protocole, pendant une fête Impériale la semaine dernière.

Le geste de Yamamoto a « déshonoré la Chambre des Cosneillers, » Yamazaki dit à Yamamoto, le dépêchant de ne plus à jamais reproduire de telles choses.

Yamamoto dit qu’il regrette sérieusement ce qu’il a fait et il a reconnu sa propre ignorance.

La réprimande verbale a été donnée en rapport à la décision d’une réunion des dirigeants de la chambre plus tôt durant la journée. Les dirigeants ont aussi décidé de bannir Yamamoto des évènements Impériaux.

Le secrétariat de la Chambre des Conseillers va aussi supprimer le nom de Yamamoto des listes de ses membres invités à des évènements Impériaux, comme les fêtes dans les jardins, les fêtes d’anniversaire pour l’Empereur et les cérémonies de la Nouvelle Année. La mesure restera en place jusqu’à la fin du mandat de Yamamoto en 2019.

Les mesures punitives ne sont pas fondées sur des règles de la chambre. Cependant, les dirigeants ont décidé de le punir alors que les différentes personnes présentes ont convenu que son acte était problématique.

Yamamoto a été critiqué pour avoir politiquement exploité l’Empereur, telle que la Constitution le stipule l’Empereur doit être le symbole du pays et ne doit pas avoir des pouvoir liés à ceux du gouvernement.

Lors de la fête le 31 Octobre, il donna une lettre à l’Empereur à propos des effets de la crise de TEPCO, le réacteur nucléaire No. 1 de Fukushima.

Source : The Japan News, le 9 Novembre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*