Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Comment l’Amérique fut perdue (Paul Craig Roberts)

Comment l’Amérique fut perdue

paul_craig_roberts Il n’y a pas de problème légal lorsque les Etats-Unis répondent à un défi à sa puissance, à sa position et à son prestige.” Dean Acheson, 1962, discours devant l’American Society of International Law

Dean Acheson a déclaré il y a 51 ans que la puissance, la position et le prestige sont des ingrédients de la sécurité nationale et que cette sécurité nationale est au dessus de la loi. Aux Etats-Unis, la démocratie est toujours assise à l’arrière du véhicule piloté par “la sécurité nationale”, une prérogative de la branche exécutive du gouvernement.

La sécurité nationale est l’endroit où se cache la branche de l’exécutif ainsi que ses crimes contre la loi, à la fois la loi de la nation et la loi internationale, ses crimes contre la constitution, ses crimes contre d’innocents citoyens domestiquement et à l’étranger et son agenda secret qu’il sait que le public américain ne soutiendra jamais.

“La sécurité nationale” est le voile que la branche de l’exécutif utilise pour demeurer certaine que le gouvernement ne peut plus être tenu pour responsable de ses actes.

Sans gouvernement responsable, il n’y a pas de liberté civile et pas de démocratie à l’exception de l’escroquerie électorale qui existait en URSS et qui existe aujourd’hui aux Etats-Unis

Il y a eu des périodes dans l’histoire des Etats-Unis comme pendant la présidence de Lincoln et la guerre de prévention de la sécession des états du sud, la première guerre mondiale et la seconde guerre mondiale, où un gouvernement responsable fut diminué. Ce furent de brefs épisodes d’infraction à la constitution et celle-ci fut réinstaurée après les guerres. Mais depuis le régime Clinton, la responsabilité du gouvernement a toujours diminué depuis plus de deux décennies, plus longtemps que les trois guerres combinées.

En droit, il y a un concept de possession défavorable, connu populairement sous le vocable de “droit des squatters”. Un non-propriétaire qui réussit à occuper une propriété ou un droit d’autrui pendant un certain temps sans être évincé récupère le titre de propriété. Le raisonnement derrière ceci est le suivant: n’ayant pas défendu ses droits, le propriétaire a démontré son manque d’intérêt et perd ses droits à la propriété.

Les Américains n’ont pas défendu leur droits donnés par la constitution des Etats-Unis pendant la durée des fonctions de trois présidents (Clinton, Bush, Obama). Le régime Clinton n’a pas été tenu responsable de son attaque illégale sur la Serbie. Le régime Bush n’a pas été responsable des invasions illégales de l’Afghanistan et de l’Irak. Le régime Obama n’est pas tenu responsable pour ses attaques renouvelées sur l’Afghanistan et ses attaques illégales sur la Libye, le Pakistan, le Yémen et par procuration en Syrie.

Il y a aussi des actes strictement illégaux et anticonstitutionnels du gouvernement pour lesquels le gouvernement n’a pas été tenu responsable. Les actes de torture sous le régime Bush, la détention infinie et l’espionnage sans mandat et les actes du régime Obama de détention infinie, d’espionnage et de meurtres de citoyens américains sans autre forme de procès. Alors que le régime Obama ment comme un arracheur de dents, nous ne pouvons pas savoir si la torture est toujours pratiquée

Si ces nombreux actes criminels qui se sont déroulés durant les fonctions de trois présidents passent à la postérité sans avoir été légalement instruits, le gouvernement américain aura alors acquis des “droits de squatter” dans sa constante prise de position hors-la-loi. La constitution des Etats-Unis sera alors, comme le président W Bush avait déclaré: “juste un bout de papier”.

L’illégalité est la marque de la tyrannie renforcée par l’état policier. Dans un état policier, la loi n’est pas protectrice des droits mais une arme aux mains du gouvernement = voir Roberts & Stratton, “The Tyranny of Good Intentions” = L’accusé n’a aucun recours envers l’accusation, qui n’a pas besoin de présenter de preuves devant le tribunal. L’accusé est coupable par le simple fait d’être accusé et peut-être abattu d’une balle dans la nuque, comme sous Staline, ou explosé aux quatre vents par un missile sous le régime de drones d’Obama.

En tant que personne au courant de la longue lutte contre l’état tyrannique, j’ai été surpris et attristé par l’acceptation non seulement de l’insouciant public américain en général, mais aussi par les facs de droit, les associations du barreau, les médias, le congrès et la cour suprême du fait que la branche de l’exécutif puisse clamer en toute impunité être au-dessus de la constitution de la nation.

Comme Lawrence Stratton et moi-même le montrons dans notre livre sur comment la loi fut perdue, libéraux, conservateurs, tous chassant leurs diablotins préférés, comme les abuseurs d’enfants, les dealers de drogue et les procureurs, juges et la police totalement dévoués à condamner et non pas à rendre la justice, tout cela a graduellement érodé dans le temps le concept de la loi comme protectrice de l’innocent. Avec le climat de menace et de peur créé par les attentats du 11 Septembre, la destruction finale des caractéristiques de protection de la loi fut rapidement effectuée au nom de nous préserver des terroristes.

Le fait que nous ne sommes plus en sécurité de notre propre gouvernement n’a pas encore été pris en compte.

Voilà comment la liberté fut perdue et l’Amérique avec elle.

Peut-on reconquérir la liberté ? Probablement pas, mais il y a toujours une chance si les Américains ont la force de caractère nécessaire. La chance se trouve avec le fait maintenant connu que le régime néo-conservateur Bush/Cheney a mené l’Amérique et ses états satellites en guerre en Afghanistan et en Irak entièrement sur la base de mensonges. Comme toutes les preuves l’indiquent, ces guerres ne furent pas le résultat d’une erreur de renseignement, elles furent le produit de mensonges parfaitement intentionnels.

Les inspecteurs de l’ONU ont dit au régime Bush qu’il n’y avait aucune arme de destruction massive en Irak. Malgré ce fait connu, le régime Bush a envoyé le ministre des affaires étrangères d’alors, Colin Powell, à l’ONU avec des preuves fabriquées pour convaincre le monde que Saddam Hussein avait “des armes de destruction massive” et était une menace pour le monde. Même si de telles armes avaient existé en Irak, beaucoup de pays en possèdent, incluant les Etats-Unis et Israël et la présence d’armes ne justifie pas sous la loi de Nüremberg une agression non provoquée contre son possesseur. Par contre, toute agression non provoquée est un crime de guerre selon les lois résultantes du procès de Nüremberg, pas la possession d’armes que bien des pays ont. Le crime de guerre fut commis par les Etats-Unis et sa “coalition des volontaires” et non pas par Saddam Hussein.

En ce qui concerne l’invasion de l’Afghanistan, nous savons depuis la dernière vidéo d’Oussama Ben Laden en octobre 2001, attesté par des experts comme étant la dernière véritable apparition vidéo d’un homme mourant de malfonction rénale et autres maladies, déclarant qu’il n’avait aucune responsabilité dans les attentats du 11 Septembre et que les Américains devraient regarder leur propre gouvernement. Nous savons par des faits documentés que les Talibans afghans avaient proposé de remettre Ben Laden aux autorités américaines ci celles-ci pouvaient leur apporter la preuve de l’implication de celui-ci dans les attentats. Le régime Bush refusa de transmettre les preuves (non-existantes) et avec le soutien d’un congrès corrompu et lâche et d’une pressetituée à l’avenant, attaqua l’Afghanistan sans aucune justification légale. Rappelez-vous que le FBI a déclaré publiquement n’avoir aucune preuve de la responsabilité d’Oussama Ben Laden dans les attentats du 11 Septembre 2001 et c’est pourquoi les crimes pour lesquels le FBI recherchait Ben Laden n’incluent pas sa responsabilité dans le 11 septembre.

La propagande de guerre fut bien préparée. Des autocollants rubans jaunes furent distribués pour mettre sur les véhicules particuliers proclamant ainsi le “soutien de la population à nos troupes” Aujourd’hui toujours, des Américains insouciants continuent d’avoir ces autocollants sur leurs voitures sans se rendre compte qu’ils soutiennent le meurtre de femmes, enfants, vieillards étrangers, la mort et l’incapacité physique et mentale de soldats américains et une destruction mondiale de la réputation des Etats-Unis ayant pour résultat récent de voir le rival principal de la nation, la Chine, prôner un “monde dés-américanisé”.

Un pays qui possède une population aussi insouciante que celles des Etats-Unis est un pays où le gouvernement peut faire absolument ce qu’il lui plaît.

Maintenant que nous avons la preuve complète que le régime criminel Bush a mené le pays dans des guerres en Afghanistan et en Irak sur la seule base de mensonges intentionnels, comment les institutions légales, les tribunaux, le peuple américain peuvent-ils possiblement tolérer l’ignorance dont fait preuve le régime Obama de ces crimes évidents ? Comment l’Amérique peut-elle simplement accepter cette déclaration d’Obama disant qu’il ne faut pas regarder en arrière et seulement aller de l’avant ? Si le gouvernement américain, qui a commis les pires crimes de notre génération, ne peut pas être tenu pour responsable et puni, comment alors les tribunaux fédéraux, d’états et locaux peuvent-ils remplir les prisons américaines avec des gens qui ont fumés un joint et avec des gens qui n’ont pas suffisamment rampés devant leur état policier ?

Il ne fait aucun doute que si le régime Obama allait de l’avant et attaquait en justice les crimes du régime Bush, il devrait alors se préoccuper sérieusement d’être mis en accusation pour ses propres crimes, qui sont tout aussi terribles. Quoi qu’il en soit, je pense que le régime Obama pourrait encore survivre en mettant toute la responsabilité sur le régime Bush, traînant tous les criminels de l’ère Bush devant les tribunaux et se désister des actions criminelles qu’il soutient actuellement. Ceci sauverait la constitution et la liberté civique américaine, mais cela demanderait à la Maison Blanche de prendre le risque qu’en faisant appliquer la loi, la loi américaine pourrait être appliquée contre les propres actes illégaux et anticonstitutionnels de ce régime successeur.

Le régime néoconservateur Bush/Cheney/John Yoo ayant débarrassé le plancher de la loi, il ne fait aucun doute que le régime Obama pense qu’il est mieux de laisser la situation en l’état, c’est à dire hors-la-loi.

Sans responsabilité, l’Amérique est foutue. Non seulement les Américains vont vivre dans un état policier n’ayant plus aucune liberté civile, mais le reste du monde regarde déjà l’Amérique d’un sale œil. Les Etats-Unis sont en train d’être reconstitués en tant qu’état autoritaire. Tout ce dont il a besoin c’est d’un échec de responsabilité pour qu’il se retranche, et nous avons eu un bon paquet de ces échecs de prise de responsabilité. Y a t’il encore quelqu’un pour vraiment croire que les gouvernements futurs vont faire marche arrière et rendre ce qu’ils ont perdu aux lanceurs d’alerte persécutés comme Bradley Manning, Julian Assange et Edward Snowden, comme cela fut fait pour les américano-japonais ?

Maintenant que nous savons pour sûr que les invasions de l’Afghanistan et de l’Irak furent fondées sur des mensonges et de la propagande, le congrès et les médias mondiaux devraient demander ce qu’est le véritable agenda secret de cette cabale. Quelles sont les véritables raisons pour lesquelles l’Afghanistan et l’Irak furent envahis ?

Il n’y a pas de véritable explication pour ces guerres.

Paul O’Neill le ministre des finances du premier mandat de Bush a dit publiquement que durant la toute première réunion ministérielle, bien avant les évènements du 11 septembre, l’agenda était fait pour que les Etats-Unis attaquent l’Irak.

En d’autres termes, l’attaque du régime Bush sur l’Irak n’a absolument rien à voir avec les attentats du 11 septembre 2001.

Quel était l’agenda secret du régime Bush, toujours tenu secret par le régime Obama, qui requérait donc une attaque illégale, à titre de crime de guerre contre une nation souveraine, une action du type pour lequel des officiels du gouvernement de Hitler furent auparavant exécutés ? Quel est le véritable but des guerres de Washington ?

Il est absolument évident que ces guerres n’ont aucun objectif de protéger le public américain contre le terrorisme. S’il n’y avait que cela, les guerres excitent et provoquent plus de terroristes. Les guerres créent une haine de l’Amérique qui n’avait jamais existé à ce point auparavant. Malgré tout cela, l’Amérique n’a pas subi d’attaques terroristes majeures depuis, sauf celles orchestrées par le FBI. Ce qu’a créé en revanche la “menace terroriste” est un état policier toujours plus avant intra muros, état de plus en plus irresponsable.

Les Américains doivent bien comprendre qu’ils ont perdu leur pays. Le reste du monde a besoin de reconnaître que Washington a créé non seulement l’état policier le plus complet vu depuis Staline, mais qu’il est aussi une menace pour le monde entier. La suffisance et l’arrogance de Washington, combinées avec le stock énorme d’armes de destruction massive en possession de Washington, fait de Washington la plus grande menace planétaire qui ait jamais existé sur Terre.

Washington est l’ennemi de l’humanité !

Source : Paul Craig Roberts, traduction par Résistance 71

Publié le 10 novembre, 2013 dans Etats-Unis, Nouvel Ordre Mondial, Réflexions.

Laissez un commentaire

*