Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Délire d’illusion des sosies de Capgras

Délire d’illusion des sosies de Capgras

capgras Le délire d’illusion des sosies de Capgras (parfois appelé illusion des sosies ou délire d’illusion des sosies ou encore syndrome de Capgras) est un trouble psychiatrique dans lequel le patient, tout en étant parfaitement capable d’identifier la physionomie des visages, affirme envers et contre tout que les personnes de son entourage ont été remplacées par des sosies qui leur ressemblent parfaitement.

Ce syndrome délirant a été décrit par le psychiatre Joseph Capgras en 1923. Il appartient au groupe des psychoses chroniques non dissociatives qui surviennent chez l’adulte. Le délire consiste à méconnaître l’identité d’un familier alors que sa reconnaissance formelle paraît préservée. Par exemple le patient, se retrouvant face à un proche, déclare que ce dernier a été remplacé par quelqu’un qui lui ressemble, un sosie, un double ou un imposteur mais que ce n’est pas la personne qu’il connaît : « il lui ressemble mais ce n’est pas lui ». L’examen des détails (couleur de cheveux, yeux) le renforce dans son idée : ce n’est pas vraiment la bonne personne. Le patient vit très mal la proximité avec ces sosies qui n’ont pas d’individualité, pas de nom. Des réactions agressives sont possibles.

Cette pathologie est plus fréquente chez les patients ayant des troubles cérébraux comme dans la schizophrénie, les traumatismes cérébraux ou les démences. Il est plus fréquent chez les patients qui ont une maladie neurodégénérative que chez ceux qui n’en ont pas. Il a aussi été rapporté une association avec le diabète, l’hypothyroïdie et les crises de migraine. Il est plus fréquent chez les femmes avec un ratio femme:homme de 3:2

En savoir plus

Publié le 3 novembre, 2013 dans Psychologie, Santé, X Files & Paranormal.

Publicité

Laissez un commentaire

*