Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Science Folle : Au nom de la ‘géo-ingénierie’, les scientifiques délirants peuvent détruire la civilisation humaine

Science Folle : Au nom de la ‘géo-ingénierie’, les scientifiques délirants peuvent détruire la civilisation humaine

natural-news (NaturalNews) Le concept grotesque du « réchauffement mondial » causé par l’Homme n’est toujours pas mort, et apparemment pas plus que les méthodes dérangées d’affronter cette crise créée par l’homme que certains membres de la communauté scientifique développent. Des rapports du Royaume-Uni soulignent certaines des mesures drastiques suggérées par des apologues dévoués du changement climatique ces temps-ci, qui comprennent le largage de particules toxiques dans l’atmosphère dans le but qu’elles réfléchissent la lumière du soleil dans l’espace, par exemple, altérant intentionnellement les modèles climatiques afin de bricoler l’écologie locale et en quelque sorte induire un effet de refroidissement de masse.

Ces interventions outrageantes sont collectivement dénommées en tant que « géo-ingénierie », et plusieurs experts disent qu’elles pourraient provoquer un dégât catastrophique pour la vie sur cette planète. D’autres, encore hypnotisés par la rhétorique des mondialistes du changement climatique par de gens comme Al Gore, croient que c’est le seul moyen d’empêcher la glace en Arctique de fondre et de submerger la planète. Dans tous les cas, personne ne peut renier que le sujet lui-même gagne soudainement l’attention des médias de masse, ce qui veut dire que ceux qui avaient été précédemment dénigrés en tant que « théoriciens du complot » déjantés pour avoir même suggéré que la géo-ingénierie pourrait être une réalité, ont finalement été prouvé avoir raison.

Un récent rapport d’investigation par The Independent du R.U. décrit l’ordre du jour désormais admit par la cabale de la géo-ingénierie, qui comme d’habitude implique l’altération de la nature dans une tentative de la « corriger ». Memphis Barker de The Independent traite ce concept avec précision, ouvrant l’article par les mots « Jouons à Dieu, » se référant à tous ces scientifiques spécialisés qui d’une manière très arrogante pensent savoir mieux que la Nature elle-même, et veulent la récréer. Dans ce cas, leurs réformations suggérées de la nature se tiennent au dessus des têtes de la populace mondiale telles des épées de Damoclès — si votre pays ne diminue pas les émissions de carbone, alors nous allons devoir bloquer le soleil!

Tout cela ressemble à un roman de science fiction, mais altérer intentionnellement les modèles climatiques et autres processus naturels est exactement ce que les géo-ingénieurs gardent sous leurs ailes si leurs demandes ne sont pas respectées. Bien que ces scientifiques posent leurs idées comme des derniers recours, une méthode qui n’a pas d’autre solution, ou contrecarrer ce qu’ils perçoivent comme un réchauffement mondial catastrophique dans le futur proche, la plupart de ces concepts d’interventions sont crus par certains comme ayant déjà lieu, y compris les choses comme la modification du climat ou les soi-disant épandages de « chemtrails », qui impliquent l’arrosage de la haute atmosphère de la Terre de minuscules particules métalliques.

« Les technologies de géo-ingénieries sont les trucs des films catastrophiques d’Hollywood, » a écrit Barker pour The Independent. « Les chercheurs ont suggéré d’envoyer un miroir géant dans l’espace pour refléter la lumière; l’éruption de volcans artificiels, ou pulvériser des aérosols sulfatés dans la stratosphère; dissoudre des montagnes et mettre les restes dans la mer; et, peut être moins dramatiquement, remplir [sic] l’océan de limailles de fer pour stimuler la prolifération d’algues. »

Que la messe soit dites, la géo-ingénierie est en opération depuis des décennies

Au premier coup d’oeil, toute cette discussion sur la géo-ingénierie semble hypothétique, comme quelque chose qui pourrait se passer dans le futur. Mais la vérité est que l’ingénierie est secrètement opérationnelle depuis des décennies, comme en témoignent les nombreux rapports du gouvernement et les admissions historiques. C’est un fait avéré, par exemple, que les militaires américains avaient ensemencé des nuages au-dessus de la piste d’Ho Chi Minh au Vietnam dans les années 1960 pendant la guerre du Vietnam, qui provoquèrent des orages et des moussons artificiels.

Même bien plus tôt que tout cela, pendant les années 1940, le Ministère de la Défense Britannique a rapporté avoir utilisé des armes chimiques sur son peuple, d’après un rapport du Guardian publié en 2002. Ce rapport met en lumière la façon dont le gouvernement britannique, en près de 40 ans, a réalisé des expériences d’armes chimiques sur le peuple britannique sous couvert de recherche sur les « conditions météorologiques et la pollution atmosphérique ». La vérité a été admise dans les documents gouvernementaux déclassifiés.

Plus récemment, http://www.monkeypuppet.net a révélé que les « aérosols atmosphériques », aka chemtrails, étaient injectés dans le ciel par des « campagnes de terrain » et qui sont supposés être encore d’actualité.

Un rapport similaire de la même année publié par la Chambre des communes du Royaume-Uni, est même bien plus ouvert à propos de cette conspiration de géo-ingénierie. Intitulé « La Régulation de la Géo-Ingénierie, » le rapport admet ouvertement que les technologies d’injection d’aérosols sulfatés dans la stratosphère pour « reproduire l’effet de refroidissement par de larges éruptions volcaniques » existent bien, et sont déjà utilisées.

« Quelques tests de géo-ingénierie sont déjà en cours, quoiqu’à très petite échelle, » admet le rapport.

Et l’année dernière nous avons rapporté que la leader Pernilla Hagberg du Parti des Verts Suédois avait admit publiquement que les chemtrails sont une réalité, et que la Central Intelligence Agency des E.U. et la National Security Agency des E.U. sont derrières tout cela.

La géo-ingénierie pourrait sonner le glas de l’humanité

Bien pire que le fait que la géo-ingénierie est déjà en action se trouve la réalité dans le fait que personne ne sait combien cela affectera notre planète. Envoyer des écrans de verre géants ou des tonnes de particules d’aérosols dans la stratosphère de la Terre pour intentionnellement bloquer le soleil, est certain de causer d’autres problèmes, tel que le blocage des rayons naturels ultraviolets (UV) nécessaires à l’homme pour produire de la vitamine D, par exemple. Ceci, bien sûr, n’est qu’un exemple parmi d’autres.

« Pulvériser de grandes quantités d’aérosols sulfatés dans la stratosphère, par exemple, brouillent la présence du disque solaire », ajoute Barker sur les inconvénients de la géo-ingénierie. « Les modèles des précipitations pourraient également se détraquer, la couche d’ozone pourrait se briser. Jeter des limailles de fer dans la mer pourrait tuer des pans entiers de la vie marine. »

Lisez tout le rapport sur The Independent (en Anglais)

Source : Natural News, le 31 octobre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*