Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Suisse est le pire endroit pour se faire des amis pour les expatriés

La Suisse est le pire endroit pour se faire des amis pour les expatriés

suisse-amis

Quand on en vient à l’économie, la Suisse est en tête des tableaux, d’après un nouveau sondage d’expatriés, mais l’expérience de vivre dans le pays est moins favorable, particulièrement quand il s’agit de se faire des amis.

La Suisse est première pour les revenus, le revenu disponible et pour « attirer la satisfaction économique », d’après l’étude de la banque HSBC, publiée mercredi.

La sixième édition annuelle de l’enquête d’Expat Explorer de la HSBC, présentée comme la plus grande enquête mondiale d’expatriés en son genre, classe 37 pays, en fonction des résultats des réponses aux questions posées par 7000 expatriés.

L’enquête met la Chine au sommet du classement général de la ligue des facteurs qui incluent l’expérience et l’éducation des enfants, ainsi que l’économie.

L’Allemagne occupe la deuxième place, suivie par Singapour, les îles Caïmans, l’Australie et le Canada.

La Suisse n’est pas classée en raison de statistiques incomplètes sur l’éducation des enfants.

Compte tenu de l’économie seule, elle devance la Chine, le Qatar, la Thaïlande et les îles Caïmans, mais est en retard pour l’« expérience des expatriés ».

Un expatrié sur trois (34 pour cent) rapporte qu’il est financièrement plus avantagé en Suisse, alors que sept expatriés sur dix disent qu’ils ont un plus haut revenu disponible.

Mais deux expats sur cinq (43 pour cent) interrogés en Suisse disent qu’ils sont actuellement en phase de quitter le pays en raison du coût de la vie, beaucoup plus élevé que la moyenne européenne, de 27 pour cent.

Et quand il s’agit de l ‘ »expérience » de la vie dans le pays, la Suisse se classe seulement 13ème pour un panel de questions allant des navettes, « se sentir être le bienvenu au travail » et l’organisation de la santé.

C’est le pire pays quand il s’agit de se faire des amis (37è), et obtient des résultats médiocres parmi les expatriés pour la vie sociale (33e), se faire des amis sur place (32e), le divertissement (32e), la culture du travail local (30e) et l’apprentissage de la langue locale (32e).

Les expatriés interrogés sur la valeur des trains en Suisse, tramways, placent la Suisse première pour les transports publics.

La HSBC a mit en place un site internet pour comparer et contraster les résultats du sondage avec des « trucs et astuces » sélectionnés à partir des expatriés sur les pays dans lesquels ils vivent.

« Dans les endroits germanophones de la Suisse, quand vous entrez dans une pièce ou un ascenseur assurez-vous de dire « Grüezi mitenand » alors que vous entrez, » a conseillé un expat.

« C’est considéré être très impoli que de rester silencieux. »

Un autre expatrié suggère: « Prenez un cours de langue avant votre arrivée. »

Et il y a des commentaires positifs.

« Il y a plein de choses à faire en Suisse: les montagnes pour les sports d’hiver et les lacs pour les sports d’été, » a dit Rachel Southern, un blogueur invité sur le site web de Expat Exporer de la HSBC.

« La santé est incroyable, tout comme les transports en commun. »

Pour en savoir plus sur les découvertes du sondage, cliquez ici.

Source: TheLocal.ch, le 30 octobre 2013

Publié le 31 octobre, 2013 dans Monde, Société & Culture.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Lievin dit :

    j’habite à la frontière en Haute Savoie (Annecy) et y vais quelque fois à Geneve…mais on aime pas trop en fait, mon amie et moi…trop triste, morose, pas d’ambiance…cher très cher…des gens lourds…(mon amie tenait un grand restaurant à la frontière) et bien elle confirme…Geneve est la ville européenne où il y a le moins d’enfants…Vaud…oui, mieux ! mais bon…j’y habiterai pas non plus rien à voir avec la Haute Savoie…d’ailleurs ils viennent en Haute Savoie et plus loin pour le coût de la vie (le change, acheter une maison) mais aussi parce qu’ils y trouvent ce qu’ils n’ont pas chez eux…plein de choses…ici c’est dynamique et conviviale (enfin normalement…)

Laissez un commentaire

*