Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

DARPA travaille sur un moyen de lire les cerveaux en temps-réel

DARPA travaille sur un moyen de lire les cerveaux en temps-réel

darpa-brain-real-time

La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA [Agence de Projets de Recherches Avancées pour la Défense]) a investit 70 millions de dollars pour développer un nouvel implant qui peut traquer, et répondre aux signaux du cerveau en temps réel.

Le but de ce nouveau projet, surnommé « Systems-Based Neurotechnology for Emerging Therapies » (SUBNETS [Systèmes Basés sur la Neurotechnologie pour les Thérapies Emergentes]), est de recueillir de nouvelles informations via des implants cérébraux les plus avancés afin d’obtenir le prochain niveau de traitement neuropsychologique efficace. DARPA espère avoir le nouvel implant développé d’ici cinq ans.

Déjà, près de 100 000 personnes dans le monde vivent avec des implants de Stimulation Profonde Neuronale, un appareil qui aide les patients à gérer leur maladie de Parkinson. Alors que les scientifiques étudient actuellement la possibilité d’utiliser ces appareils pour combattre d’autres maladies, le problème est que la technologie actuelle peut uniquement traiter les symptômes, et non pas enregistrer les signaux cérébraux ou analyser l’efficacité d’un traitement administré.

« Il n’y a aucune technologie qui peut acquérir des signaux qui peuvent dire [aux scientifiques] ce qu’il se passe précisément avec le cerveau, » a dit Justin Sanchez, le directeur du programme DARPA, au New York Times.

Le programme SUBNETS a l’intention de changer le paysage actuel de manière significative. Non seulement DARPA veut cartographier exactement comment les maladies s’établissent elles-mêmes dans les cerveaux individuels, l’agence veut aussi que son implant soit capable d’enregistrer les signes de maladie en temps réel, fournir des traitements, et suivre l’efficacité des traitements.

Considérant le nombre de maladies mentales que les militaires vétérans attrapent, il y a un nouveau niveau d’urgence derrière l’initiative ambitieuse. Dix pour cent des soldats qui reçoivent un traitement de l’Administration de la Santé des Vétérans, sont traités pour des conditions de santé mentale ou des abus de substances, et les désordres mentaux sont désormais la raison primaire des séjours d’hospitalisation.

« Si SUBNETS a du succès, il fera avancer la neuropsychiatrie au delà du domaine des observations axées sur le dialogue qui résultent en essais et erreurs dans la véritable thérapie orientée selon les caractéristiques quantifiables de l’état neuronal, » a dit Sanchez sur le site internet du DARPA. « SUBNETS est une poussée vers une thérapie neurotechnologique novatrice, informée et précise afin de produire des améliorations majeures de la qualité de vie des soldats et vétérans qui ont très peu de bénéfices avec les thérapies actuelles. »

Le nouveau projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative BRAIN du président Obama, qui prévoit 100 millions de dollars lors de la première année pour développer de nouvelles innovations dans le domaine des neurosciences. DARPA travaille en collaboration avec le National Institutes of Health et la National Science Foundation sur SUBNETS, et sollicite actuellement des propositions de différentes équipes de recherche.

Si l’agence peut réellement atteindre son objectif en cinq ans est un point d’interrogation – un neuroscientifique a déclaré au New York Times que, comme presque tous les projets DARPA, c’est « trop ambitieux » – mais de nouvelles découvertes concernant les fonctions cérébrales sont attendues de toute manière. Que l’implant lui-même devienne une réalité ou non, Sanchez a déclaré que de nouveaux dispositifs médicaux seront développés par la suite.

« Nous parlons d’une approche globale des fonctions cérébrales, pas d’un examen singulier de chaque maladie, ou d’un processus singulier ou d’un sous-ensemble de processus mentaux, » a dit Sanchez. « SUBNETS sera un effort interdisciplinaire, d’équipe en expansion et le programme intègrera et se fondera sur les investissements historiques de recherche du DARPA. »

Source : Russia Today, le 29 octobre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*