Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’ONU prend au sérieux les risques de collision d’un astéroïde avec la Terre

L’ONU prend au sérieux les risques de collision d’un astéroïde avec la Terre

asteroide Faut-il s’inquiéter des risques de collision d’un astéroïde avec la terre. L’ONU prend en tous cas la menace au sérieux. L’Assemblée générale des Nations unies a approuvé cette semaine des mesures pour une plus grande coopération internationale sur la détection des astéroïdes. Plusieurs astronautes et astrophysiciens se sont réunis à New York pour se féliciter de ces premiers pas.

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

La NASA surveille environ 1 400 gros astéroïdes, mais les plus petits ne sont pas répertoriés or Rusty Schweickart, ancien astronaute, rappelle qu’ils peuvent être très dangereux :

«La taille qui nous inquiète, c’est à partir de 30 mètres de diamètre et ce type d’impact se produit une fois tous les 250 ou 300 ans. C’est arrivé en 1908 en Russie. 2 000 km2 de forêts ont été détruits et si cela s’était produit au-dessus d’une ville, cet astéroïde aurait détruit n’importe quelle ville existante ».

Les scientifiques estiment à un million le nombre d’astéroïdes pouvant détruire une ville comme NewYork. L’ONU a créé un groupe de travail pour améliorer la détection :

« Si on sait qu’un impact va se produire 10 ou 15 ans à l’avance, nous sommes capables avec des engins déjà existants de s’approcher de l’astéroïde et de dévier sa trajectoire en modifiant très légèrement sa vitesse pour que 10 ans plus tard, il passe à côté de la terre sans la frapper ».

Pour rappel, en février dernier, une météorite de seulement 20 m de diamètre a fait plus de 1000 blessés et des millions de dollars de dégâts. C’était à Chel-ya-binsk en Russie.

RFI

Publié le 29 octobre, 2013 dans Astronomie, Espace, Monde, ONU.

Publicité

Laissez un commentaire

*