Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Ecotaxe : Scènes de guérilla en Bretagne (màj : Ayrault : « J’ai décidé la suspension de la mise en oeuvre de l’écotaxe »)

Ecotaxe : Scènes de guérilla en Bretagne

Addendum 29 Octobre 2013 – Ayrault : « J’ai décidé la suspension de la mise en oeuvre de l’écotaxe »

Jean-Marc Ayrault s’exprimait après une réunion avec les élus bretons sur la crise de l’écotaxe. Il a déploré que la situation en Bretagne soit bloquée par le « seul sujet » de l’écotaxe. Renvoyant la faute à plusieurs reprises sur « l’ancien gouvernement » qui avait décidé de ce projet, Ayrault a lâché : « J’ai le sentiment qu’il n’y aura pas de solution en Bretagne tant qu’il n’y aura pas de dialogue. (…) La confrontation doit laisser la place au dialogue. Le courage, ce n’est pas l’obstination », a-t-il dit encore.

« J’ai décidé la suspension de la mise en oeuvre de l’écotaxe », a donc déclaré Ayrault, précisant :

« Suspension n’est pas suppression. »

Le Point

————-

bretagne-eco

Les Bretons sont en colère. Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont émaillé hier un rassemblement contre l’écotaxe. Un manifestant a eu ma main arrachée.

Le dernier des trois portiques écotaxe du Finistère encore en état de fonctionner a été la cible hier d’une manifestation à l’appel du «collectif pour l’emploi en Bretagne», réunissant selon les organisateurs plus d’un millier de personnes dont des salariés d’entreprises en difficulté comme Gad SAS ou encore des agriculteurs. Ils ont investi la RN 165, bloquée à la circulation entre Brest et Quimper depuis le début de la matinée et se sont rendus devant le portique de Pont-de-Buis où les attendaient environ 150 hommes des forces de l’ordre retranchés derrière des barrières.

Les manifestants, dont certains étaient cagoulés, ont lancé l’assaut à renfort de jets de pneus, provoquant une réplique à grand renfort de lacrymogènes. La scène a rapidement été noyée dans la fumée des pneus et celle des fumigènes, tandis que des engins agricoles se dirigeaient vers le barrage des forces de l’ordre, arrachant les traverses de la voie express. Ont suivi des scènes de guérilla avec plusieurs blessés du coté des manifestants, dont un qui a eu la main arrachée. Les manifestants avaient enfilé des bonnets rouges, le symbole de la révolution antifiscale menée en Bretagne au XVIIe siècle, sous l’Ancien Régime.

Ils avaient aussi pour certains recouverts leurs plaques minéralogiques d’autocollants reproduisant la plaque de la voiture présidentielle (Ds5) de François Hollande, CB-455-VH, mais avec le numéro du département du Finistère, le 29, selon des organisateurs.

Une autre manifestation a eu lieu également hier contre un portique écotaxe, cette fois dans le Morbihan. Une centaine de manifestants venus avec une quarantaine de véhicules ont organisé un barrage filtrant sous le portique de Saint-Allouestre (Morbihan), sur la RN24.

Dans la nuit de vendredi à samedi des agriculteurs, ont aussi mené une action coup de poing à Morlaix en déversant devant le centre des impôts des palettes, des choux-fleurs et du fumier. Les agriculteurs ont écrit sur le sol «Ici repose l’écotaxe».

Ces actions s’amplifient et deviennent de plus en plus tendues alors que le gouvernement reste inflexible sur la date de mise en application de l’écotaxe au 1er janvier 2014, assurant cependant à la Bretagne un abattement de 50% en raison de son éloignement du reste de l’espace européen.

Source : La Dépêche


Publicité

Laissez un commentaire

*