Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Obama aurait su depuis 2010 que Merkel était espionnée par la NSA

Obama aurait su depuis 2010 que Merkel était espionnée par la NSA

A chaque jour son lot de révélations dans le dossier des écoutes américaines. Le quotidien Bild am Sonntag cite, dimanche 27 octobre, des sources des services secrets américains selon lesquelles le chef de l’Agence de sécurité américaine (NSA) Keith Alexander avait informé Barack Obama d’une opération d’écoute des communications d’Angela Merkel dès 2010. « Obama n’a pas mis fin à cette opération et l’a plutôt laissée se poursuivre », a déclaré un haut responsable des services de la NSA cité par le journal.

Le Frankfurter Allgemeine indiquait la veille, sans citer de sources, que M. Obama avait assuré à Angela Merkel au téléphone qu’il n’était pas au courant de sa mise sur écoute.

Le Spiegel avait indiqué samedi disposer de documents de la NSA selon lesquelles la chancelière figurait sur une liste d’écoutes depuis 2002, et l’était encore quelques semaines avant la visite du président américain à Berlin, en juin. D’après Der Spiegel, le président américain lui aurait dit que, s’il l’avait su, il y aurait immédiatement mis fin.

« RUPTURE DE CONFIANCE »

Les récentes révélations sur l’ampleur des écoutes américaines ont poussé les dirigeants européens à exiger de Washington un nouvel accord sur la collecte de renseignements permettant de préserver leur alliance tout en poursuivant la lutte contre le terrorisme.

L’Allemagne doit envoyer aux Etats-Unis, la semaine prochaine, une délégation des responsables de ses services secrets chargée d’obtenir des explications concernant les allégations sur la mise sur écoute du téléphone portable de la chancelière allemande par les services secrets américains.

« L’espionnage entre amis, cela ne va pas du tout », avait déclaré mercredi Mme Merkel, estimant que cela constituait une « rupture de la confiance » entre partenaires internationaux. A la suite de ces révélations, Berlin a convoqué l’ambassadeur des Etats-Unis, un geste inhabituel entre alliés.

Le Monde

Publié le 27 octobre, 2013 dans Allemagne, Big Brother, Etats-Unis, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*