Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La dette américaine a augmenté de 328 milliards en une journée

La dette américaine a augmenté de 328 milliards en une journée

La dette américaine a fait un bond de plus de 300 milliards de dollars jeudi, premier jour au cours duquel le gouvernement était autorisé à emprunter suite à l’accord entre le président Obama et le Congrès la semaine dernière.

gouffre

La dette atteint désormais 17.075 milliards de dollars d’après les chiffres du Trésor Fédéral américain publiés vendredi.

L’augmentation de 328 milliards de dollars est un record historique, faisant voler en éclats le précédent record de 238 milliards qui remontait à deux ans.

Ce gigantesque bond s’explique par le besoin pour le gouvernement de réapprovisionner ses “mesures exceptionnelles” — les fonds fédéraux qu’il a emprunté durant les cinq dernières années alors qu’il essayait d’éviter la falaise fiscale.

Selon la loi, ce réapprovisionnement doit avoir lieu dès que le plafond de la dette le permet.

Dans ce cas, le Trésor Fédéral a emprunté 400 milliards de dollars à d’autres fonds depuis mai, en attendant un accord final entre le Congrès et Obama.

D’habitude le Congrès définit une limite, un plafond fiscal, que le gouvernement ne peut pas dépasser.

Mais selon les termes de l’accord de cette semaine, le Congrès a défini une date limite au-lieu d’un montant limite. Ce qui signifie que le montant de la dette peut augmenter autant qu’Obama et le Congrès le souhaitent, d’ici à la date limite du 7 février.

À en juger par le niveau d’augmentation de la dette des cinq derniers mois, cela pourrait signifier que le Congrès vient d’offrir à Obama la possibilité d’augmenter la dette de 700 milliards de dollars, voire plus.

Les Républicains souhaitaient tout d’abord conditionner l’augmentation du plafond, mais ils ont fini par céder la semaine dernière, mais au contraire ils ont mis au point un projet qui relance le gouvernement et inclut des projets spéciaux, mais qui n’inclut aucune réduction des dépenses.

Les Démocrates ont insisté pour que l’augmentation de dette soit “propre”, c’est-à-dire sans condition. Ils déclarent que l’augmentation de dette permet seulement à Barack Obama de payer les factures que lui et le Congrès ont déjà accumulées, et cela n’encourage pas à faire de nouvelles dépenses.

The Washington Times, traduction par Fortune


Publicité

Laissez un commentaire

*