Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une méduse née dans l’espace a du mal à vivre une fois sur Terre

Une méduse née dans l’espace a du mal à vivre une fois sur Terre

Une méduse va dans l’espace, et dit « arf, c’était un peu craignos »

Pourquoi envoyer des méduses dans l’espace? Eh bien, parce que c’est super cool (cela est vrai pour n’importe quoi envoyé dans l’espace), mais principalement à cause de petits cristaux contenus dans le corps des méduses, et ce que ces cristaux peuvent nous dire sur les voyages spatiaux à long terme pour l’espèce humaine.

meduse Quand une méduse grandit, elle fabrique des cristaux de sulfate de calcium aux abords de sa cloche [1]. Ces cristaux sont encerclés par de petites poches de cellules, revêtues de poils spécialisés, et ces poches sont équitablement espacées autour de la cloche. Quand les méduses tournent, les cristaux descendent par la pesanteur vers le bas de la poche, déplaçant les poils cellulaires, qui à leur tour envoient des signaux aux neurones. De cette manière, les méduses sont capables de ressentir le haut et le bas. Tout ce dont elles ont besoin est la pesanteur.

Les humains ont aussi des structures capables de sentir la pesanteur, et ainsi c’est là que réside le problème: dans l’espace sans pesanteur, est-ce que toutes ces structures grandissent normalement? Si les humains veulent un jour voyager dans l’espace intersidéral, nous aurons besoin de faire des gamins là haut. Est-ce que ces enfants développeront une sensation normale de la pesanteur, même après avoir grandi sans elle?

Pour les méduses du moins, les news ne sont pas très bonnes. Après s’être développées dans l’espace, les méduses astronautes ont la vie dur une fois sur Terre. Alors que le développement des poches sensorielles semble normal, plein de méduses avaient du mal à se déplacer une fois sur la planète, comprenant des impulsions et des mouvements anormaux, par rapport à leurs homologues attachés à la Terre [2, 3].

La sensation humaine de la pesanteur n’est pas exactement comme celle des méduses, mais elle est proche. L’oreille interne humaine contient à la fois des fluides et des petits cristaux, qui nous disent pas seulement l’angle de notre tête, mais aussi de notre élan. Même avec ces différences, il y a assez de similitudes entre les deux systèmes pour que cela soit préoccupant.

[…]

Deep Sea News

Publié le 19 octobre, 2013 dans Animaux, Espace, Science.

Publicité

Laissez un commentaire

*