Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

France : L’Église de scientologie définitivement condamnée pour « escroquerie »

France : L’Église de scientologie définitivement condamnée pour « escroquerie »

sarko-sciento La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi formé par l’Eglise de scientologie contre sa condamnation en appel pour « escroquerie en bande organisée », ce qui la rend définitive en France même si l’organisation va déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

A l’audience du 4 septembre, les avocats de la scientologie avaient invoqué une atteinte à la liberté religieuse alors que pour l’avocat général près la Cour de cassation, seules « des infractions à la loi pénale » sont à l’origine de sa condamnation. Le magistrat avait donc préconisé le rejet des pourvois de l’organisation.

Classée en France parmi les sectes par plusieurs rapports parlementaires, l’Eglise de scientologie est considérée comme une religion aux États-Unis et dans quelques pays européens, comme l’Espagne, l’Italie, la Hollande ou la Suède.

Fortes amendes

La cour d’appel de Paris avait confirmé le 2 février la condamnation des deux structures parisiennes de la scientologie, le Celebrity Centre et sa librairie SEL, à des amendes de respectivement 200.000 et 400.000 euros.

Reprochant aux prévenus d’avoir profité de la vulnérabilité d’anciens adeptes pour leur soutirer de fortes sommes d’argent, la justice avait condamné cinq scientologues.

Parmi eux, Alain Rosenberg, « dirigeant de fait » de la scientologie parisienne, et Sabine Jacquart, une ex-présidente du Celebrity Center, condamnés à deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d’amende pour escroquerie en bande organisée.

« L’Eglise de scientologie en cas de nouvelle condamnation s’expose à une dissolution pure et simple, peine qui avait déjà été requise par le procureur de Paris lors du procès en première instance », a commenté Georges Fenech, président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale.

Huffington Post

Publié le 17 octobre, 2013 dans France, Justice & Forces de l'ordre, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*