Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Agriculteur de Fukushima: Du plutonium a été détecté « partout » dans un village à 40 km de la centrale; Professeur: « Quelque chose de terrible, d’épouvantable se passe »; Maire: « S’il vous plait ne le dite pas aux résidents » (Vidéo)

Agriculteur de Fukushima: Du plutonium a été détecté « partout » dans un village à 40 km de la centrale; Professeur: « Quelque chose de terrible, d’épouvantable se passe »; Maire: « S’il vous plait ne le dite pas aux résidents » (Vidéo)

Kenichi Hasegawa, Agriculteur du village Iitate de la préfecture de Fukushima, Forum Canberra, le 13 Mars 2013: Après l’incident nucléaire, partout dans le village Iitate, du plutonium et du strontium ont été détecté [à 40km de la centrale nucléaire]. […] et ensuite quelque chose d’incroyable s’est passé. Les autorités ont commencé à ramener plusieurs [hygiénistes et dentistes?] au village […] ces docteurs ont commencé à faire cette campagne pour la sécurité locale. Ils n’arrêtaient pas de nous dire, « C’est OK, c’est sécurisé, il n’y a pas à s’inquiéter de rien. » […] Le jour avant que l’ordre d’évacuation ne soit prononcé, le professeur de l’université de Kyoto appelé Professeur Imanaka est arrivé au village et a conduit une recherche sérieuse sur les niveaux de radiation. Et le professeur Imanaka, il était époustouflé, « Quelque chose de terrible, d’épouvantable se passe. Le niveau de radiation était si élevé; je n’y crois pas que des gens continuent de vivre là-bas. » […] Donc le Professeur Imanaka a apporté ses données au maire et a dit, « Les gars vous devriez évacuer immédiatement. » Mais la réponse du maire a été, « S’il vous plait ne révélez pas ces informations au public. » Plutôt il a dit, « Y a t-il une manière de vivre avec cette radiation? » Les autorités du village étaient seulement intéressées à protéger le village lui-même, pas les gens. Nous voulions protéger les enfants et nous avons suggéré d’évacuer les enfants, mais ils ne voulaient rien entendre. Et le jour avant l’ordre d’évacuation, zone d’exclusion, a été annoncé, la veille, un différent professeur d’Université a rendu visite au village et a convoqué tous les parents à la mairie, puis a donné une conférence sur la sécurité, « Vos enfants peuvent aller jouer dehors, vos enfants n’ont pas à porter des masques juste pour jouer à l’extérieur. » Mais le lendemain, l’ordre d’évacuation a été annoncé.

Un physicien Japonais qui s’était porté volontaire au centre d’évacuation de Minamisoma peu après le 3/11, le 19 Février 2013: Ce qui s’était passé à l’époque était un effort systématique du gouvernement de la préfecture, […] aussi bien que par le gouvernement Central Japonais, d’essayer de minimiser le niveau de radiation. […] La principale préoccupation […] pour Fukushima Minpo [journal] c’était qu’il perdait son entreprise […] Pour le gouvernement de la préfecture, perdre des gens rime avec perte de revenus, moins de positions.

Energy News, le 12 Octobre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*