Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Turquie : Une nouvelle loi pourra permettre à la police de détenir des manifestants à titre de prévention

Une nouvelle loi pourra permettre à la police de détenir des manifestants à titre de prévention

turquie-detention Une nouvelle réglementation va autoriser la police Turque à détenir ceux qui possèdent le « risque de manifester » pendant 12 à 24 heures sans faire appel à un procureur ou à un juge, ce qui provoque de sérieuses inquiétudes aiguës chez les adjoints de l’opposition.

Les nouvelles réglementations qui seront implémentées conjointement par la justice et le ministère de l’intérieur autoriseront la police à détenir ceux qui « peuvent tenir une manifestation » pendant 24 heures, sans aucune décision de justice et tout en accroissant les peines pour résistance à la police et dégradation de biens publics.

Le geste de renforcer les pouvoirs de la police a été précipité par les protestations dans tous le pays du Parc Gezi, qui ont débutées à la fin du mois de mai.

Les organisations qui « ont tendance à tenir des manifestations » seront surveillées et leurs membres pourront être détenues par des rapports de renseignement de la police indiquant si elles envisagent de procéder à une démonstration ou une action.

Un juge pourra aussi être en mesure de prolonger la période de détention de 24-heures, si désiré. Selon la loi actuelle, l’ordre d’un juge ou d’un procureur est nécessaire afin de détenir des personnes dans de tels cas.

Les règlementations permettront aussi l’accroissement des pénalités pour résistance à la police et dégradation de biens publics. Ceux qui possèdent des cocktails Molotov pourraient être condamnés à une peine de cinq ans de prison en vertu de la nouvelle réglementation.

Critiquant les mouvements, le chef adjoint du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) Semih Yalcin a dit : les règlementations sont « les signes d’un état policier. »

« Ces tentatives pourraient entraîner le pays dans le chaos. Les gouvernements qui tentent de faire cela termineront en vain, » a dit Yalcin au journal Hurriyet le 6 Octobre.

L’adjoint principal parti d’opposition, Ali Serindag du Parti du Peuple (CHP) a déclaré que le règlement n’est pas conforme au régime des lois. « Donner aux forces de sécurité une telle autorité sans l’autorisation d’un procureur n’est pas conforme au régime des lois. … Par ailleurs, la police doit être bien formée pour intervenir contre les protestations », ajouta t-il.

Un autre adjoint du CHP, Ilhan Cihaner, décrit la réglementation comme une étape derrière « l’inquisition » et « au delà du fascisme. »

« Maintenant vous pouvez être détenus juste pour être vous, bien que vous n’ayez assisté à aucune protestation, » a dit Cihaner

Hurriyet Daily News

Publié le 7 octobre, 2013 dans Actualité, Monde, Politique & Loi, Société & Culture, Turquie.

Publicité

Laissez un commentaire

*