Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Cour Suprême d’Israël rejette la pétition sur la nationalité Israélienne

La Cour Suprême d’Israël rejette la pétition sur la nationalité Israélienne

israel

La Cour Suprême d’Israël a rejeté une demande de 21 personnes d’êtres enregistrées comme étant de nationalité Israélienne plutôt qu’être Juifs ou Arabes.

Le registre de la population d’Israël ne permet pas la nationalité israélienne; les pétitionnaires disent que ce n’est pas démocratique et expose les minorités à la discrimination.

La plupart des activistes sont décrits dans le registre de la population comme Juifs.

Dans sa décision de 26 pages, la Cour a expliqué qu’elle n’avait pas le pouvoir de déterminer l’appartenance ethnique ou d’un état.

Dans un éditorial, le journal Haaretz décrit le mouvement comme une « défaite pour l’Israélité. »

‘Fortes implications’

« L’Etat et ses législateurs doivent se rapporter à tous ses citoyens en tant que citoyens israéliens et éliminer la ligne sur la nationalité dans le registre de la population », a indiqué le journal.

La court a dit que n’importe quelle reconnaissance de la nationalité Israélienne aurait de « fortes implications » sur l’état d’Israël et mettrait en danger son principe fondateur: d’être un état Juif pour le peuple Juif, a dit l’agence de presse AP.

Le requérant principal était Uzzi Ornan, 90 ans, un professeur de linguistique à l’Institut Technion-Israel de la technologie à Haïfa. Il dirige un petit groupe qui milite pour la reconnaissance de la nationalité israélienne.

« Avec une identité Israélienne, nous pouvons sécuriser notre démocratie, sécuriser l’égalité entre tous les citoyens, » a dit Mr Ornan.

Les fêtes religieuses Juives sont également des jours fériés en Israël.

Environ 50% de la population Juive d’Israël se définie d’abord comme Juifs, mais 41% des Israéliens s’identifient comme Israéliens, selon les chiffres obtenus à partir de l’Institut Démocratique d’Israël, un think-tank.

Anita Shapira, professeur émérite d’histoire juive à l’université de Tel Aviv, a déclaré qu’elle craint que si le nationalisme se développe en quelque chose d’Israélien, l’essence juive serait perdue.

« La tentative de déclarer qu’il y a une nationalité Juive dans l’état d’Israël qui serait séparée de la religion Juive est quelque chose de très révolutionnaire, » dit-elle.

BBC.co.uk, le 4 Octobre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*