Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Valls se moque du contrôle médiatique imposé aux ministres par Ayrault

Valls se moque du contrôle médiatique imposé aux ministres par Ayrault

Il y a de la moquerie dans l’air. Après la petite pointe d’humour de Vincent Peillon ce 3 octobre au matin, c’est Manuel Valls qui singe ouvertement les nouvelles consignes de Matignon visant à encadrer la com’ des ministres.

La scène à laquelle Le Lab a pu assister se déroule devant une poignée de journalistes à la sortie du Conseil constitutionnel. François Hollande a terminé son discours pour le 55e anniversaire de la Constitution de la Ve Républque quelques minutes plus tôt et le ministre de l’Intérieur est sur le départ.

Interpellé par une journaliste, Manuel Valls sort alors son téléphone et mime une conversation téléphonique : « oui allo ? Est-ce que je peux parler ?! »

Référence explicite à la note du monsieur com’ du Premier ministre, Jérôme Batout, dévoilée mercredi par Europe 1, qui exige des ministres qu’ils fassent connaitre leurs « projets médias » avant toute intervention d’un membre du gouvernement devant la presse.

Tout en faisant semblant de passer son coup de fil, Manuel Valls lance :

Attendez, il faut que je demande l’autorisation !

Puis, apercevant un journaliste du Figaro parmi les reporters présents, il ajoute, toujours sur le ton de l’humour :

Et une sur-autorisation pour Le Figaro !

Le ministre de l’Intérieur qui s’est écharpé par médias interposés avec sa collègue Cécile Duflot sur la question des Roms, et qui n’est donc pas étranger à ce recadrage de Matignon, conclut en un éclat de rire :

Vous savez, il y a un tour de vis au gouvernement !

Mime du tour de vis en question à l’appui.

Le Lab

Publié le 3 octobre, 2013 dans Actualité, France, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*