Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

ONU : le monde ne refroidira pas sans les chemtrails (quoi qu’il arrive)

ONU : le monde ne refroidira pas sans les chemtrails (quoi qu’il arrive)

Par Melissa Melton,
le 26 septembre 2013

Source : ActivistPost

chemtrails Selon l’affirmation du GIEC ( Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), « Le réchauffement climatique est irréversible sans une géo-ingénierie massive de la chimie de l’atmosphère ».

Le New Scientist rapportait hier :

Selon l’un de ses auteurs principaux, et la toute dernière ébauche visionnée par New Scientist, le rapport dira : « Le réchauffement induit par le CO2 restera approximativement constant pendant plusieurs siècles même après complète cessation d’émissions. Une grande fraction du changement climatique est donc irréversible à une échelle humaine, sauf si les émissions nettes de CO2 causées par l’homme (anthropogéniques) restaient fortement négatives sur une période durable ».

En d’autres mots, même si la planète entière fonctionnait avec une énergie non fossile et qu’il y ait un arrêt de la déforestation, le seul moyen d’abaisser la température serait de concevoir un schéma pour envoyer les milliards de tonnes de dioxyde de carbone hors de l’atmosphère.

On nous disait en permanence qu’il fallait changer le comportement humain pour stopper le changement climatique, mais maintenant on nous dit qu’ils doivent faire de toute façon de la géo-ingénierie pour la planète.

Dans l’extrait ci-dessus, The New Scientist donne un lien vers un autre de ses articles datant d’il y a deux jours, « La géo-ingénierie peut-elle éviter un chaos climatique ? » qui commence par, « Oups. Ce n’était pas du tout volontaire, mais il semble que nous ayons détruit la planète. Pouvons-nous faire quelque chose pour améliorer la situation ? »

Brève réponse des Nations-Unies ? « Géo-ingénierie (et rien d’autre) ».

Peu importe qu’aucun gouvernement ou organisme international n’ait voulu évoquer le « Climategate« , où des acteurs majeurs engagés dans la recherche climatique ont été impliqués dans un scandale après des fuites d’emails montrant qu’ils truquaient les données climatiques pour cacher le fait que les températures terrestres étaient en réalité en chute.

En fait, il y a juste quelques jours, Associated Press parlait d’un mini-Climategate II, avant le rapport des Nations-Unies ci-dessus :

Des scientifiques travaillant sur le rapport capital des Nations-Unies concernant le changement climatique bataillent pour expliquer pourquoi le réchauffement climatique semble avoir ralenti ces 15 dernières années même si les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter.

Une fuite de documents obtenus par Associated Press montrent les profondes inquiétudes des gouvernements sur la manière d’aborder la question avant la conférence du GIEC de la semaine prochaine (du 23 au 27 septembre à Stockholm, NdT) sur le changement climatique. (via Fox News)

La réponse numéro un de la géo-ingénierie semble arriver sous la forme de ‘chemtrails‘, phénomène d’épandage dans l’atmosphère de métaux lourds comme l’aluminium pour bloquer le soleil. Bien que les gouvernements refusent toujours d’admettre officiellement l’existence du « chemtrailing », des articles comme « La géo-ingénierie pourrait blanchir le ciel« , publiés l’été dernier discutent ouvertement d’une étude de l’Institut Carnegie sur la géo-ingénierie via les chemtrails comme si cela se produisait déjà pendant que nous en parlons :

La brume blanche suspendue au-dessus de nombreuses grandes cités pourrait devenir une vision familière partout si le monde décide de tenter la géo-ingénierie pour refroidir la planète.

Nombre de gens ont remarqué ce qui au premier coup d’œil apparaît comme des contrails (traînées de condensation) d’avions répandus dans le ciel, mais au lieu de se dissiper derrière les réacteurs comme le font habituellement les contrails, ces traînées se déploient, suspendues dans l’air et assombrissant l’horizon. Pendant que tous ceux qui parlent du phénomène des chemtrails se voit rapidement qualifiés de conspirationnistes, les scientifiques et les avocats du changement climatique appellent ouvertement depuis quelque temps maintenant à la pulvérisation d’aérosols dans l’atmosphère pour contrer la supposée crise climatique.

Le milliardaire Bill Gates a aussi injecté des millions dans un projet de géo-ingénierie par aérosols, en lien avec le groupe d’Harvard, qui doit débuter cette année. Le département de l’ARM (Atmospheric Radiation Measurement, Mesures des Radiations Atmosphériques) possède une liste des projets en cours d’aérosols.

L’ARM travaille conjointement avec Argonne Laboratoires, Los Alamos National Laboratoires et Oak Ridge National Laboratoires parmi d’autres, noms familiers pour ceux qui ont fait des recherches sur le Projet Manhattan engagé par notre gouvernement pour construire secrètement la première bombe atomique durant la seconde guerre mondiale.

Pour tous ceux qui émettraient l’argument que notre gouvernement ne s’engagerait jamais dans un projet top secret compartimenté se déroulant simultanément dans tout le pays pour une durée de plusieurs années, permettez aux victimes des bombes d’Hiroshima et de Nagasaki de ne pas être d’accord.

Pendant ce temps, des avocats du changement climatique (qui s’avèrent aussi les principaux investisseurs) comme l’ancien vice-président Al Gore, se dressent pour engranger des milliards de taxes carbone au nom du sauvetage de la planète. En vertu de ces nouveaux plans écologiques, nous serons redevables d’un impôt sur l’empreinte carbone qui ne représente fondamentalement guère plus qu’une culpabilité écologique, pendant que les méga-corporations seront autorisées à poursuivre une pollution à grande échelle de la planète, entraînant plus de dégâts que la personne moyenne ne pourrait espérer en causer à l’environnement durant sa vie entière.

Que les Nations-Unies ou d’autres disent sans sourciller que l’être humain nuit à l’environnement pendant que le gouvernement s’est déjà engagé dans des projets à grande échelle de géo-ingénierie basés sur des foutaises qui ont un impact néfaste incalculable à court et long terme mondial sur l’environnement et sa flore et faune – mettant à exécution des projets qui n’ont jamais été approuvés par le moindre processus démocratique et dont personne n’est au courant et qui se font dans notre dos – est abject.

Traduction par le BBB

Publié le 28 septembre, 2013 dans Chemtrails, Ecologie & Nature, ONU, Réchauffement de la Planète.

Publicité

Laissez un commentaire

*