Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Tout et son contraire : Quand Manuel Valls se refusait à « exploiter » la peur des Roms

Tout et son contraire : Quand Manuel Valls se refusait à « exploiter » la peur des Roms

S’il sait se montrer ferme au micro, Manuel Valls ne brille pas toujours par sa constance. Le Huffington Post a compilé et mis en ligne mercredi 25 septembre plusieurs entretiens dans lesquels l’ancien maire d’Evry devenu ministre de l’intérieur se contredit sur la question des Roms.

« Il y a toujours eu une peur du gitan, du voleur de poules… Ça ne s’exploite pas », affirmait ainsi en 2010 le responsable socialiste au micro de RTL. En juillet de la même année, le président Nicolas Sarkozy en déplacement à Grenoble n’avait pas hésité à stigmatiser les Roms, dont il entendait contenir l’immigration et démanteler les camps illégaux. Quelques mois plus tard, une circulaire émise par la ministère de l’intérieur alors dirigé par Brice Hortefeux visait explicitement cette communauté. « Faire croire que c’est à travers ce démantèlement qu’on règle les problèmes de sécurité dans notre pays, c’est se livrer encore une fois à un amalgame tout à fait insupportable », dénonçait alors Manuel Valls.

Depuis, le ministre a sensiblement basculé. « Il faut démanteler tous les campements », a-t-il martelé jeudi 19 septembre face à Jean-Jacques Bourdin qui l’interrogeait pour les caméras de BFM-TV et les ondes de RMC. En début de semaine, il avait relancé le débat en évoquant l’impossibilité, sauf pour « quelques familles », d’intégrer ces populations au « mode de vie extrêmement différents des nôtres » qui entrent « en confrontation » avec les populations voisines.

Ces propos, tenus à six mois d’élections municipales mal engagées pour la gauche, n’en finissent plus d’alimenter la polémique. Le gouvernement a témoigné son soutien au ministre, mais la commissaire européenne à la justice, Viviane Reding, n’a pas manqué de souligné que la question des Roms refaisait régulièrement surface en France en période de campagne.

D’après l’ONG Amnesty International, les démantèlements de camps se sont multipliés ces dernières semaines en France, à Lille, Lyon, La Courneuve ou Marseille. Des opérations menées quelques mois avant l’ouverture totale des frontières pour les citoyens roumains et bulgares, le 1er janvier 2014.

Big Browser

Publié le 26 septembre, 2013 dans Europe & UE, France, Immigration, Politique & Loi, Vidéos.

Publicité

Laissez un commentaire

*