Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le patron de la NSA défend la « mission noble » de son agence

Le patron de la NSA défend la « mission noble » de son agence

nsa-boss

Le général Keith Alexander, patron de l’Agence américaine de sécurité nationale (NSA) a estimé, mercredi 25 septembre lors d’une conférence à Washington sur la sécurité informatique, le Billington Cybersecurity Summit, que les révélations sur ses programmes de surveillance par l’ancien consultant Edward Snowden, avaient été « dramatisées et exacerbées dans la plupart des médias ».

« Ce qui a été mis en avant dans la plupart des médias, c’est que nous écoutons vos conversations, que nous lisons vos e-mails. Ce n’est pas vrai. Nous savons que notre travail est de défendre ce pays. C’est une mission noble.

L’avenir de ce pays dépend de notre capacité à nous défendre contre les attaques informatiques et les menaces terroristes, et nous avons besoin d’outils pour le faire ».

Le général Alexander a assuré qu’il y avait eu très peu d’attentats aux Etats-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001, au regard de la croissance des menaces dans le monde. « Ce n’est pas un hasard, c’est dû à un gros travail », a-t-il souligné, en rappelant que plus de 50 menaces terroristes dans le monde avaient été contrecarrées grâce aux renseignements recueillis à l’aide des programmes de surveillance, qui ont été très critiqués par l’Allemagne et le Brésil.

Au sujet d’Edward Snowden, qu’il n’a pas nommé, il a affirmé : « Nous lui avons fait confiance et il a trahi notre confiance. Cela n’arrivera plus. Cela n’en fait pas un héros. »

Le Monde

Publié le 26 septembre, 2013 dans Actualité, Big Brother, Etats-Unis, Internet, Nouvel Ordre Mondial, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*