Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Trois Anciennes Rivères existaient dans le Sahara il y a 100 000 ans

Trois Anciennes Rivères existaient dans le Sahara il y a 100 000 ans

Simulant des paléoclimats dans la région Saharienne, une équipe de chercheurs d’Allemagne et du Royaume-Uni a découvert l’évidence d’un système de trois rivières majeures qui apparemment existaient au Nord de l’Afrique il y a 130 000 à 100 000 ans, mais sont désormais largement ensevelies par les systèmes de dunes du désert.

sahara

En coulant, ces rivières – Irharhar, Sahabi and Kufrah – fournissaient probablement des habitats fertiles pour les animaux et la végétation, créant des ‘corridors verts’ dans la région.

Au moins un système de rivière est estimé avoir été large de 100km et était surtout pérenne.

La rivière Iraharhar, la plus occidentale des trois identifiées, peut représenter une route potentielle de migration humaine dans la région.

En supplément de ces rivières, de nouvelles simulations prédisent des lagons géants et des zones humides dans le nord de la Libye, dont certains couvrent plus de 70 000 kilomètres carrés.

« C’est excitant de penser qu’il y a 100 000 ans il y avait ces trois rivières géantes traçant leur voie sur 1000 km dans le désert du Sahara jusqu’à la Méditerranée et que nos ancêtres ont pu les parcourir, »

a dit le Docteur Tom Coulthard de l’Université de Hull, RU, qui est l’auteur principal de l’étude publiée dans la revue PLoS ONE.

D’autres études ont démontrées que des peuples ont traversés les montagnes du Sahara vers des régions Méditerranéennes fertiles, mais quand, où et comment ils l’ont fait est un sujet à débat.

Les évidences présentes soutiennent les possibilités d’une migration unique trans-Saharienne, plusieurs migrations le long d’une route, ou de multiples migrations par plusieurs routes différentes.

L’existence de ‘corridors verts’ qui ont fourni en eau et en ressources comme la nourriture était plutôt critique pour ces évènements, mais leur localisation et la quantité d’eau qu’ils ont transporté sont inconnues.

La simulation fournie dans cette étude cherche à quantifier la probabilité que ces routes ont été viable pour la migration humaine dans la région.

Sci-News.com

Publié le 24 septembre, 2013 dans Archéologie, Histoire, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*