Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Bolivie va porter plainte contre les États-Unis pour crimes contre l’humanité

La Bolivie va porter plainte contre les États-Unis pour crimes contre l’humanité

bolivie

Le Président Bolivien Evo Morales a décidé de déposer une plainte contre le gouvernement des Etats-Unis pour crimes contre l’humanité, censurant sa violation du droit international.

« J’aimerais annoncer que nous nous préparons à porter plainte contre (le président Américain) Barack Obama pour le condamner pour crimes contre l’humanité, » a dit le président Morales à une conférence de presse dans la ville Bolivienne de Santa Cruz Jeudi dernier.

Morales a dépeint le président Américain comme un « criminel » qui viole la loi internationale.

Il a dénoncé les Etats-Unis pour ses tactiques d’intimidation et alarmistes après que le jet présidentiel vénézuélien a été interdit de pénétrer dans l’espace aérien américain.

Le Venezuela a aussi annoncé que Washington a refusé de donner la permission à l’avion du président Nicolas Maduro de circuler dans le territoire aérien américain, appelant cette décision comme une agression contre la République bolivarienne.

En solidarité avec le Venezuela, la Bolovie va se préparer à porter plainte contre le chef d’état Américain qui sera amenée à un tribunal international. De plus, Morales a convoqué une réunion d’urgence de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes pour discuter de ce qui a été condamné par le Venezuela comme « un acte d’intimidation par l’impérialisme nord-américain. »

Le président Bolivien a suggéré que les membres de la communauté retirent leurs ambassadeurs des États-Unis afin d’envoyer un message à l’administration Obama.

« Les États-Unis ne peuvent pas être autorisés à poursuivre sa politique d’intimidation et de bloquer les vols présidentiels », a souligné Morales.

Alalam.ir

Publié le 20 septembre, 2013 dans Actualité, Etats-Unis, Monde, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*