Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Brigade Brutale ‘Anti-Sorcellerie’ de l’Arabie Saoudite

La Brigade Brutale ‘Anti-Sorcellerie’ de l’Arabie Saoudite

arabie-saoudite-macdo The Atlantic présente une brigade du gouvernement Saoudien qui arrête des centaines de gens (la plupart d’entre eux sont des étrangers sous payés) sur des accusations de sorcellerie, passibles de longues peines de prison ou même la mort:

La campagne de persécution n’a montré aucun signe de faiblesse. En Mai, deux servantes asiatiques ont été condamné à 1000 coups de fouet et à 10 ans de prison après que leurs patrons aient déclaré qu’ils souffraient de leur magie. Juste après quelques semaines, les journaux Saoudiens ont commencé à propager l’image d’une femme de chambre indonésienne poursuivie par les accusations selon lesquelles elle a lancé un sort sur la famille de son patron du fait qu’elle est sujet à des évanouissements et des crises épileptiques.

L’obsession du gouvernement Saoudien de la criminalisation des arts sombres a atteint un nouveau niveau en 2009, quand elle a créé et formalisé une « Brigade Anti-Sorcellerie » spéciale pour éduquer le public sur les maux de la magie, l’investigation de sorcières renommées, neutraliser leurs attirails maudits, et désarmer les sorts. Les citoyens saoudiens sont également invités à utiliser une ligne téléphonique sur le site CPVPV pour signaler tous méfaits magiques aux responsables locaux.

A partir de 2011, l’unité a créé neuf bureaux combattant la sorcellerie au total dans des villes à travers le pays, d’après Arab News, et ont « eu un succès remarquable » dans le traitement d’au moins 586 cas de crime magique, la majorité d’entre eux ont été accompli par des travailleurs venant d’Afrique et d’Indonésie.

Les tribunaux sont contrôlés par des juges ecclésiastiques – communément religieux – qui ont une latitude illimitée pour interpréter et définir le contenu des crimes de sorcellerie. Ils peuvent aussi infliger des peines capitales comme ils l’entendent. La preuve dans ces cas est limitée aux dépositions de témoins et à la présentation des objets « magiques » découverts en la possession de l’accusé.

En 2006 dans le cas de Fawza Falih, qui a été condamné à mort sur des accusations de « sorcellerie, de recours aux djinns, et l’abattage d’animaux« , on ne lui a fourni aucune occasion d’interroger les témoignages de ses témoins, a été exclu de la salle quand les «preuves» ont été présentées, et sa représentation légale n’a pas été autorisé à entrer au tribunal.

« S’il y a une dispute avec l’employeur – imaginons que la travailleuse immigrante domestique n’a pas reçu son salaire ou bien que ses conditions de vie sont intolérables – ce qu’il se passe plein de fois malheureusement c’est que le défenseur contre attaque la travailleuse domestique, » a dit Coogle. « Plein de fois ils contre attaqueront avec des déclarations de sorcellerie, et ce genre de choses. »

Les domestiques, dont la plupart ne parlent pas couramment l’Arabe, font face à des défis importants pour se défendre contre ces accusations, selon Coogle. Parfois, dit-il, « ils ne savent même pas ce qui se passe. »

The Atlantic


Publicité

Laissez un commentaire

*