Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un ancien directeur de la NSA et de la CIA : « Le problème que j’ai avec l’Internet, c’est que c’est anonyme. »

Un ancien directeur de la NSA et de la CIA dit que les terroristes adorent utiliser Gmail, et que le problème avec l’Internet c’est l’anonymat

ex-directeur

Michael Hayden, ancien directeur de la NSA et de la CIA s’est tenu au pupitre d’une église en face de la Maison Blanche dimanche et a déclaré que Gmail était le service en ligne préféré des terroristes. Dans le cadre d’un forum sur l’éducation des adultes à l’église épiscopale St. John, Hayden a donné un large discours sur « la tension entre sécurité et la liberté. »

Pendant son discours, il a spécifiquement défendu la Section 702 du Foreign Surveillance Intelligence Act (FISA), qui constitue la base juridique du programme PRISM. Ce faisant, Hayden a revendiqué que « Gmail est le fournisseur de service Internet préféré des terroristes à travers le monde« , ce qui signifie vraisemblablement le service en ligne plutôt que le fournisseur actuel du service Internet. Il a ajouté: « Je ne pense pas que vous allez voir ça dans une publicité Google, mais c’est gratuit, c’est omniprésent, alors bien sûr il l’est. »

Interrogé pour savoir si la surveillance des États-Unis a donné exemple dangereux aux autres nations, Hayden a suggéré que les origines de l’Internet aux États-Unis justifient en partie le comportement de la NSA.

Si le Web existe encore pour 500 ans, a t-il dit, c’est peut être la chose que l’on se rappellera des États-Unis de la même façon « que les Romains se souviennent de leurs batisseurs de routes. »

(…)

À un moment donné, Hayden a exprimé une aversion pour l’anonymat en ligne, en disant « Le problème que j’ai avec l’Internet, c’est que c’est anonyme. » Mais il a fait remarquer, il y a une lutte sur cette question, même au sein du gouvernement. Le problème a atteint son paroxysme lors du mouvement du printemps arabe lorsque le Département d’Etat finançait la technologie pour protéger l’anonymat des militants afin que les gouvernements ne puissent pas traquer ou réprimer leurs voix. (…)

Washington Post

Publié le 16 septembre, 2013 dans Etats-Unis, Internet, PRISM, Terrorisme.

Publicité

Laissez un commentaire

*