Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Voyager 1 : premier objet humain hors du système solaire

Voyager 1 : premier objet humain hors du système solaire

voyager La sonde américaine Voyager 1, lancée en 1977, a bien quitté le système solaire, c’est officiel depuis jeudi soir. Elle devient ainsi le premier objet envoyé par l’homme à atteindre l’espace intersidéral. Elle se trouverait à 18 milliards de kilomètres du Soleil.

Son périple laisse libre cours à l’imagination. La Nasa confirme jeudi que la sonde Voyager 1 est sortie du système solaire, le 25 août de l’année dernière, pour plonger dans l’espace intersidéral. Elle devient ainsi le premier objet humain à franchir la limite de l’héliopause, zone frontalière de notre système solaire, et se trouverait actuellement à 18 milliards de kilomètres du Soleil.

« Maintenant que nous avons ces nouvelles données clé, nous pensons que l’humanité a franchi un pas historique en entrant dans l’espace interstellaire« , s’est félicité Ed Stone, responsable scientifique de la mission à l’Institut de Technologie de Californie.

« Voyager s’est aventuré là où aucune autre sonde n’est allée avant » (Nasa)

Pour John Grunsfeld, le patron des missions scientifiques de la Nasa, « Voyager s’est aventuré là où aucune autre sonde n’est allée avant, marquant l’un des accomplissements technologiques le plus significatif dans les annales de l’histoire de la science« . Ces derniers mois, deux études avaient déjà conclu que la sonde était sortie du système solaire, mais la Nasa avait jugé ces recherches non concluantes.

Lancées en 1977, les deux sondes Voyager ne devaient initialement pas avoir une durée de vie de plus de cinq ans. Mais finalement, 36 ans plus tard, elles sont toujours en bon état. Leurs caméras ont tout de même été éteintes pour économiser leur batterie au plutonium qui devrait s’épuiser vers 2020.

A bord : un disque d’or pour présenter la planète Terre

Leur objectif était initialement d’étudier les planètes du système solaire. Voyager 1 et 2 ont survolé Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune ainsi que 48 de leurs lunes. La quantité de données récoltées en font la mission d’exploration la plus fructueuse de toute l’histoire spatiale.

Et ce n’est donc pas fini. Comme dans les meilleurs scénarios de science-fiction, les vaisseaux transportent chacun un disque en or (ou « golden record »). Son contenu est détaillé sur le site de la Nasa : chaque disque contient 115 photographies, une variété de sons de notre quotidien ainsi que des messages dans 55 langues.

Des messages du président américain d’alors Jimmy Carter et du secrétaire général de l’ONU de l’époque, Kurt Waldheim, voyagent notamment dans ces sondes. Des éléments censés présenter notre planète, au cas où. La Nasa elle-même se prête à rêver et tweete : « plus que 257 ans avant que je rencontre Kirk et Spock » (les héros de Star Trek).

nasa-voyager

France Info

Publié le 13 septembre, 2013 dans Astronomie, Espace, Monde, NASA.

Publicité

Laissez un commentaire

*