Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le FN fait de plus en plus d’ombre à l’UMP et au PS

Le FN fait de plus en plus d’ombre à l’UMP et au PS

Le Front national mise sur les municipales de mars 2014 pour faire une percée dans les villes de taille moyenne de la France périurbaine et dans les zones rurales.

mlp

Les états-majors de l’UMP et du PS ne cachent plus leur inquiétude : comment contenir la progression probable de Marine Le Pen aux municipales et aux européennes de 2014 ? Le chômage toujours en hausse, les avis d’imposition salés qui arrivent dans les boîtes aux lettres, la flambée de la violence à Marseille et la crise syrienne créent un climat propice à un fort vote contestataire l’an prochain.

Marine Le Pen, elle, savoure. Après avoir frôlé le dépôt de bilan politique entre 2007 et 2010 – ce n’est pas si ancien -, son parti connaît désormais un dynamisme incontestable. «Je creuse mon sillon, déclare Marine Le Pen, qui avait obtenu 17,9 % à la présidentielle, soit 6.421.426 voix. Chez nous, le chef est incontesté, la ligne politique est claire et la préparation des municipales et des européennes très avancée.» […]

Quoi qu’il en soit, aux zones de forces traditionnelles de ce parti – anciennes régions industrielles du Nord et de l’Est, arc méditerranéen – s’ajoutent désormais, à un moindre degré, des départements ruraux auparavant peu favorables au FN. Conséquence: les municipales de 2014 ne ressembleront pas à celles de 1989 et 1995. Si l’on excepte le cas de Marseille et de quelques autres agglomérations du Sud-Est, les zones de force et de faiblesse du FN se sont souvent inversées par rapport aux années 1980 et 1990. Les bastions de Marine Le Pen se trouvent désormais surtout dans des villes de taille moyenne de la France périurbaine et dans les régions rurales. […]

municpales-fn-2014

Le Figaro

Publié le 11 septembre, 2013 dans France, Politique & Loi, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*