Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Fuite de document : Une lettre Iranienne avait prévenu les Etats-Unis que les rebelles Syriens possédaient des armes chimiques

Fuite de document : Une lettre Iranienne avait prévenu les Etats-Unis que les rebelles Syriens possédaient des armes chimiques

Le soutien international le plus fort du Président Syrien Bachar Al-Assad, l’Iran, a dit qu’il avait mis en garde les Etats-Unis sur des armes chimiques aux mains des rebelles pendant plus d’un an.

masque-a-gaz Comme premier soutien du gouvernement Syrien, L’Iran a argumenté avec véhémence contre les frappes aériennes des EU, et a averti que le « feu » sectaire se propage et que les rebelles djihadistes peuvent avoir été derrière l’attaque aux armes chimiques du 21 août que les responsables américains disent avoir tuée plus de 1.400 personnes près de Damas.

D’après une correspondance diplomatique fuitée, l’Iran a mis en garde Washington depuis Juillet 2012 que les combattants rebelles sunnites ont acquis des armes chimiques, et a appelé les EU à lancer « un avertissement immédiat et sérieux » aux groupes rebelles de ne pas les utiliser.

Dans une lettre acquise par The Christian Science Monitor qui a été envoyée dans le courant du printemps, l’Iran a dit aux responsables américains qui, en tant que « soutien » des rebelles, les Etats-Unis seraient tenus responsables de toute utilisation rebelle d’armes chimiques.

L’Iran a amplifié ces avertissements d’il y a plus d’un an ce week-end avec ses plus forts commentaires publics à ce jour, reliant les rebelles aux armes chimiques, faisant écho à la révocation russe des assurances américaines que les forces du président Bachar al-Assad étaient responsables. Les commentaires viennent alors que le Congrès américain s’apprête à voter sur des frappes militaires. (…)

Csmonitor (Tout l’article / en anglais)

Publié le 10 septembre, 2013 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis, Iran, Syrie.

Publicité

Laissez un commentaire

*