Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

De la colle programmable faites d’ADN pour reconnecter les organes blessés ou fabriquer des tissus humains fonctionnels

De la colle programmable faites d’ADN pour reconnecter les organes blessés ou fabriquer des tissus humains fonctionnels

adn

Boston, Mass. — Une équipe de chercheurs du Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering à l’université d’Harvard a découvert une manière d’assembler automatiquement des structures complexes à partir de petites briques pas plus grosses qu’un grain de sel. La méthode d’auto assemblage pourrait aider à résoudre un des problèmes majeurs dans l’ingénierie tissulaire: faire repousser des tissus humains en injectant des petits composants dans le corps qui ensuite s’assemblent automatiquement en des échafaudages plus larges, finement structurés et bio compatibles à un site de lésion.

La clef pour l’auto assemblage a été développée par la première colle programmable. La colle est faites d’ADN, et elle dirige des briques spécifiques d’un gel rempli d’eau pour qu’elles ne se collent qu’entre elles, ont rapporté les scientifiques le 9 Septembre dans la revue en ligne de Nature Communications.

« En utilisant de la colle ADN pour guider les briques de gel à s’auto assembler, nous créons une architecture programmable sophistiquée, » a dit Peng Yin, un membre proéminent à la Wyss Institute et co auteur sénior de l’étude, qui est aussi un assistant professeur des systèmes de biologie à la Harvard Medical School (…)

La colle programmable pourrait aussi être utilisée pour d’autres matériaux pour créer une variété de petits appareils s’auto assemblant, comme des verres, des puces électroniques reconfigurables, de la colle chirurgicale qui pourrait tricoter ensemble que les tissus désirés, a dit Ali Khademhosseini, un membre associé de la faculté au Wyss Institute qui est l’autre co auteur sénior de l’étude. (…)

Harvard.edu

Publié le 10 septembre, 2013 dans Santé, Science, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*