Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’Arabie saoudite a envoyé 1 239 condamnés à mort se battre aux côtés d’Al-Qaïda en Syrie avec un pardon officiel et un salaire mensuel

L’Arabie saoudite a envoyé 1 239 condamnés à mort se battre aux côtés d’Al-Qaïda en Syrie avec un pardon officiel et un salaire mensuel

[L’information date de Janvier 2013, l’article lui a été écrit le 21 Janvier 2013 sur USA Today]

francois-hollande-saoudie

L’Arabie Saoudite a envoyé ses condamnés à mort de plusieurs nations combattre contre le gouvernement Syrien en échange d’annuler leurs sentences, a rapporté l’Assyrian International News Agency.

Citant ce qu’il appelle un « mémo top secret » en Avril par le Ministère de l’Intérieur, AINA dit que les saoudiens ont offert une grâce à 1.239 détenus et une allocation mensuelle pour leurs familles, qui ont été autorisées à rester dans le royaume sunnite. Le président syrien Bachar al-Assad est un alaouite, une secte chiite minoritaire.

D’après une traduction en anglais du mémo, à part les Saoudiens, les prisonniers sont des Afghans, Egyptiens, Irakiens, Jordaniens, Koweïtiens, Pakistanais, Palestiniens, Somaliens, Soudanais, Syriens et Yéménites. Tous faisaient face à une décapitation par l’épée pour meurtre, viol ou trafic de drogues.

La Russie, qui a soutenu Assad, s’est opposée à l’affaire et aurait menacé de porter la question à l’ONU, a déclaré un ancien membre irakien non identifié du Parlement qui a confirmé l’authenticité de la note, dit AINA.

« Au départ, l’Arabie saoudite a nié l’existence de ce programme. Mais le témoignage des prisonniers libérés ont forcé le gouvernement saoudien à admettre, dans des cercles privés, son existence« , écrit AINA. « Les Saoudiens ont décidé de mettre fin à leurs activités clandestines et de travailler en vue de trouver une solution politique à la condition que la connaissance de ce programme ne soit pas divulguée au public. »

AINA a aussi publié le mémo d’origine en langue Arabe.

Le rapport mentionne que la plupart des 23 prisonniers irakiens sont rentrés chez eux, comme l’a fait un nombre indéterminé de Yéménites. Mais AINA n’indique pas les sorts des autres détenus ou combien d’entre eux ont pu être été tués, blessés ou capturés.

Les Assyriens, les bâtisseurs de civilisations mésopotamiennes, sont un peuple sémite indigène dans le nord de l’Irak. Ils sont ethniquement distincts des Arabes et des Juifs, et sont généralement chrétiens. L’Assyrie a dominé le Moyen-Orient au premier millénaire avant notre ère.

USA Today, le 21 Janvier 2013

Publié le 8 septembre, 2013 dans Arabie Saoudite, Conflits & Guerres, Islam, Monde, Syrie, Terrorisme.

Publicité

Laissez un commentaire

*