Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

ONU : la presse ne devrait pas être ‘intimidée à se taire’ à cause de secrets d’état

ONU : la presse ne devrait pas être ‘intimidée à se taire’ à cause de secrets d’état

Des représentants critiquent le gouvernement britannique après la détention de David Miranda, et appellent à un débat public sur la surveillance de la NSA

miranda

Deux représentants de haut niveau des Nations unies ont averti le gouvernement britannique que la protection des secrets d’Etat ne doit pas être utilisée comme une excuse pour « intimider la presse à se taire » après l’arrestation de David Miranda en vertu de la loi antiterroriste.

Frank La Rue, rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté d’expression, a émis la prudence, car il a appelé à un débat public sur les révélations de surveillance de masse de la National Security Agency exposées par le dénonciateur Edward Snowden.

« La protection des secrets de sécurité nationale ne doit jamais être utilisée comme une excuse pour intimider la presse dans le silence et se retirer de son travail crucial dans la clarification des violations des droits de l’homme« , a déclaré La Rue. « La presse joue un rôle central dans la clarification des violations des droits de l’homme. » (…)

The Guardian

Publié le 6 septembre, 2013 dans Big Brother, Grande-Bretagne, Internet, ONU, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*