Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Du pétrole surgit le ‘Jurassic Park’ Vénézuélien

Du pétrole surgit le ‘Jurassic Park’ Vénézuélien

tigre-dent-sabre Sous le riche sol Vénézuélien, les paléontologues ont trouvé des trésors défiant le pétrole tout puissant: un tatou géant de la taille d’une Volkswagen, un crocodile aussi gros qu’un bus et un tigre à dents de sabre.

Les rapports du sol des compagnies pétrolières ont révélés un trésor de fossiles datant entre 14,000 ans et 370 millions d’années en arrière.

La majorité des 12,000 spécimens enregistrés de plusieurs endroits différents sont gardés dans un petit bureau de l’Institut Vénézuélien pour la Recherche Scientifique.

Une forte odeur de pétrole remplit la pièce alors qu’Ascanie Rincon ouvre le tiroir d’un cabinet pour révéler le fémur teinté de goudron d’un géant mastodonte de six tonnes d’il y a 25000 ans vers la fin de l’ère glaciaire.

Imperturbable par l’importance des découvertes déjà faites, le chef du Laboratoire de l’Institut de Paléontologie a l’intention de réaliser son prochain objectif: localiser des fossiles humains comme preuve de la vie humaine préhistorique dans la région.

« Nous y sommes presque. Vous devez explorer la zone. Nous avons déjà trouvé des lances, » dit-il à l’AFP. « Ce qui manque est une indication évidente que l’homme chassait dans la méga faune que nous trouvons, et elle manque de fossiles humains. »

Localisé au nord de l’Amérique du Sud, le Venezuela a une structure géologique complexe qui baigne dans les gisements de pétrole grouillant de vies préservées d’il y a très longtemps.

La plupart des fossiles sont concentrés dans une zone très vaste au nord de la rivière Orinoco où l’océan Atlantique est né il y a 200 millions d’années, a expliqué le paléontologue.

Il y a environ huit millions d’années, l’Orinoco s’est formée, suivit par l’Isthmus de Panama (ou l’Isthmus de Darien, qui relie l’Amérique du Nord avec le Sud) il y a environ trois à cinq millions d’années.

Les fossiles découverts comprennent des poulets sans plumes qui ressemblent à des iguanes, un pélican de trois mètres de haut et un paresseux géant qui vivait sur terre il y a 12 millions années, contrairement à leurs parents modernes qui vivent dans les arbres.

Mais cela prendre des années pour préparer une classification des fossiles. Les experts ont eu besoin de quatre années après la découverte pour identifier un tigre à dents de sabre, un chouchou de la collection baptisé Homotherium venezuelensis.

Une fois qu’un fossile est trouvé, les experts doivent retirer le sédiment, le transporter, le laver et le comparer très délicatement aux autres spécimens existant.

En Septembre, l’institut prévoie d’annoncer la découverte d’une nouvelle espèce dans une contrée éloignée du pays, a dit fièrement Rincon, sans révéler toute la surprise.

« Imaginez un puzzle de 5,000 pièces et vous avez 200 pièces que vous essayez d’interpréter et de faire une conclusion qui pourrait contribuer à quelque chose pour la science, » dit-il.

Le laboratoire de Rincon, composé de seulement cinq chercheurs, a un appui publique et privé mais n’a pas les moyens logistiques et technologiques pour des opérations similaires dans d’autres pays.

Son équipe trouve dans la paléontologie une mission de sensibilisation de ce qui existait sur ??la planète il y a des millions d’années et d’encourager les gens à prendre soin de la Terre d’aujourd’hui.

« Nous sommes en train de détruire le peu qui reste des forêts, des océans, des déserts, nous détruisons nos écosystèmes et accélérons l’extinction« , a déclaré Rincon.

Le chercheur, qui savait qu’il voulait être un paléontologue depuis qu’il avait huit ans, a exhorté les jeunes générations à reprendre le flambeau.

« La Paléontologie est fun. Elle semble n’avoir aucune utilisé, mais elle a des implications économiques. Par l’enregistrement des fossiles, nous pouvons déterminer l’age d’un gisement de pétrole, » dit-il.

Source: Phys.org

Publié le 5 septembre, 2013 dans Animaux, Archéologie, Histoire, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*