Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Egypte : Al-Jazeera fermée par la justice

Egypte : Al-Jazeera fermée par la justice

al-jazeera

EGYPTE – Les sanctions s’accumulent en Egypte, contre certains médias. Le tribunal administratif du Caire a ordonné ce mardi 3 septembre la fermeture définitive de quatre télévisions, dont l’antenne égyptienne d’Al-Jazeera et Ahrar 25, la chaîne des Frères musulmans. Un jour avant, la justice avait déjà ordonné la fermeture définitive de la chaîne islamiste al-Hafez pour « atteinte à l’unité nationale » et incitation à la haine contre les chrétiens.

Les autorités égyptiennes accusent Al-Jazeera d’être un « organe de propagande en faveur de la confrérie des Frères musulmans », la confrérie de l’ex-président islamiste Mohamed Morsi, arrêté le 3 juillet dernier par l’armée. Pour les autorités et d’autres médias locaux, Al-Jazeera avait couvert de façon partiale les événements sanglants suivant la destitution de Morsi après les manifestations monstres réclamant son départ.

De son côté, la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazeera parle d’une « campagne » menée contre elle, surtout depuis que ses locaux ont été fouillés le jour de l’arrestation de Mohamed Morsi, date à laquelle Al-Jazeera avait diffusé une vidéo dans laquelle le responsable déchu se disait le seul président « légitime » d’Egypte.

Caméras et matériel de transmission avaient été saisis et deux journalistes de la chaîne avaient été détenus pour un mois. Pour justifier cette décision, le ministère de l’Intérieur a affirmé que l’antenne égyptienne de la chaîne qatarie travaillait « sans licence ».

Quelques heures après la destitution de Mohamed Morsi, Ahrar 25 ainsi que plusieurs autres chaînes islamistes, avaient été interrompues. Ce que les principales organisations de défense des droits de l’Homme en Egypte avaient dénoncé.

Le 1er août, trois journalistes indépendants étrangers travaillant pour la chaîne qatarie en anglais ont été expulsés d’Egypte, car ils ne possédaient pas d’accréditation de presse, dont l’obtention a été rendue de plus en plus difficile par les autorités.

Huffington Post

Publié le 3 septembre, 2013 dans Egypte, Télévision.

Publicité

Laissez un commentaire

*