Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les appareils dans nos maisons, vulnérables au piratage

Les appareils dans nos maisons, vulnérables au piratage

Tout appareil relié à Internet peut être infiltré par un pirate informatique, c’est bien connu. Les ordinateurs et les téléphones sont toujours des cibles privilégiées, mais les « hackers » étendent de plus en plus leur champ d’action vers d’autres appareils connectés autour de nous.

piratage

De nombreuses failles de sécurité sont révélées chaque année lors de la conférence “DefCon” qui a lieu à Las Vegas. Une grande messe qui réunit « hackers » et chercheurs en sécurité qui dévoilent, pour l’utilité publique, les vulnérabilités trouvées dans les systèmes.

Lors de cette conférence début août, des chercheurs en sécurité ont démontré comment ils ont pu pirater deux modèles de voitures hybrides. En connectant leur ordinateur à un port diagnostic du tableau de bord, puis en modifiant un logiciel, ils ont pu pénétrer les systèmes et prendre le contrôle de la direction, du système de freinage, des ceintures de sécurité, du compteur de vitesse et des jauges de carburant.

L’opération reste compliquée pour le moment, mais selon Charlie Miller, ingénieur, dont les propos ont été rapportés dans le Boston Globe : « A ce jour, pirater une voiture à distance exige une certaine expertise pour accéder au Bluetooth, capteurs sans fils ou les unités télématiques comme le GPS, mais lorsque les voitures seront connectées à Internet, ce sera un jeu d’enfant. »

Une attente déçue à DefCon2 : la présentation annulée du célèbre hacker Barnaby Jack, décédé quelques jours auparavant. Il devait démontrer comment envoyer un électrochoc à un pacemaker à 15 mètres. Le scénario du meurtre du Vice-Président des Etats-Unis commandité par le terroriste Abu Nazir dans la série télé « Homeland » n’était donc pas si loin de la réalité.

Toujours dans nos maisons, nos routeurs Wifi à fonctions multiples sont particulièrement vulnérables. Quelques modèles ont été pris pour cibles lors de la DefCon21, rapporte PC Magazine. Pour se prémunir contre d’éventuelles attaques, il est recommandé « de changer le mot de passe par défaut livré avec l’appareil et de désactiver les fonctions annexes tel que le partage d’imprimante, lorsqu’elles ne sont pas en fonction ».

Nos « Smart TVs » peuvent également être piratées. Une faille découverte dans des modèles connectés de la marque Samsung exposée en décembre 2012 a démontré comment un attaquant pouvait accéder aux fichiers stockés sur le disque dur ou une clé USB, ou encore prendre le contrôle de la webcam et du micro pour espionner l’usager dans son salon. Une recommandation courante est de coller un ruban adhésif sur la caméra par mesure de prévention.

Il y a quelques jours, un chercheur en sécurité a révélé une faille dans le système d’éclairage Hue de Philips, permettant à un pirate de manipuler les commandes et d’allumer à volonté ou infliger un blackout.

Plus anecdotique, le Huffington Post et le site Clubic dans des articles récents, ont rapporté comment une marque japonaise de toilettes connectées, activée par une application Android — pour faire marcher toutes les fonctions depuis son téléphone sans toucher les boutons pas toujours propres du WC — avait une faille qui permettrait à des plaisantins « d’utiliser l’appareil pour ouvrir et fermer inopinément le couvercle, activer la fonction séchage et le jet ».

Un dernier exemple qui a fait la une des journaux la semaine passée est particulièrement troublant. Des parents à Houston au Texas ont entendu émaner du baby-phone dans la chambre de leur fille la voix d’un homme qui proférait des insultes à son égard. L’homme l’a même appelée par son prénom, l’ayant détecté par le biais de la caméra, écrit en toutes lettres sur le mur de sa chambre.

Selon une étude par ABI Research, il y a déjà plus de 10 milliards d’appareils connectés et d’ici 2020 il y en aura 30 milliards. Les « hackers » ont de beaux jours devant eux.

Bilan via Fortune Desouche

Publié le 20 août, 2013 dans Biométrie, Internet, Société & Culture, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*