Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Google : aucun utilisateur de Gmail «n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée»

aucun utilisateur de Gmail «n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée»

agr541z

Selon un dossier classé confidentiel par les avocats de Google, les utilisateurs de la messagerie Gmail ne doivent en aucun cas attendre une protection de leurs données personnelles par le géant du Net. Après le scandale autour du programme d’espionnage américain Prism, cette révélation accroît les tensions dans le secteur du numérique.

L’affaire a éclaté après que l’organisme américain Consumer Watchdog, qui lutte pour les droits des consommateurs, ait réussi à récupérer un document remis en juin dernier par les avocats de Google au tribunal. Au cœur de la plainte: la protection des données personnelles de ses utilisateurs, notamment sur la plate-forme Gmail. Le dossier révèle que les particuliers ne devraient rien attendre de Google quant à la protection de leur vie privée.

«Personne n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée»

Reprenant un avis rendu par le juge Smith v. Maryland lors d’une affaire qui remonte à 1979, la défense de Google a été claire dans ce dossier: «tout comme l’expéditeur d’un courrier à un collègue professionnel ne peut être surpris de son ouverture par l’assistante de ce celui-ci, les gens qui se servent d’un webmail ne peuvent être surpris si leurs communications sont analysées par le fournisseur de service du destinataire. En fait, personne n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée dès lors qu’il donne ses informations à un tiers».

Cette déclaration est une victoire pour l’organisme Consumer Watchdog, puisque, pour elle, «Google a enfin admis qu’il ne respectait pas la vie privée. Les gens devraient les prendre au mot : si vous tenez à la vie privée de vos correspondants, n’utilisez pas Gmail».

Newsring

Publié le 14 août, 2013 dans Big Brother, Internet, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*