Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

France métropolitaine : plus de 31,5% des naissances sont d’origine extra-européenne

France métropolitaine : plus de 31,5% des naissances sont d’origine extra-européenne

La drépanocytose, encore mal connue des praticiens, est aujourd’hui la première maladie génétique en France. Elle permet de chiffrer le nombre de nouveaux nés issus de parents originaires principalement d’Afrique.

Note :
Dans ce rapport de l’Institut de veille sanitaire publié en juillet 2012 et téléchargeable en bas de page, le dépistage de la drépanocytose ne ciblait que les parents originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb. Les naissances d’origines asiatiques n’ont pas été prises en compte. Le chiffre de 31,5% est donc minoré. Les DOM-TOM ont également été oubliés. Mayotte, première maternité de France, a donc échappé à ces statistiques.
En 2010 en métropole, 31,5% des nouveau-nés considérés à risque ont bénéficié du dépistage de la drépanocytose. Ce pourcentage s’élevait à 19% en 2000, soit une augmentation de 65,8% en 10 ans !
A noter que sur Immigration.gouv.fr, le gouvernement estime la part de la natalité d’origine étrangère à…13,2% en 2008 en se basant sur des chiffres de l’Insee.

À partir des années 1980, les praticiens français se sont trouvés de plus en plus souvent face à des patients présentant une pathologie qu’ils connaissaient peu ou pas du tout : la drépanocytose. Cette maladie était considérée jusque-là comme une maladie exotique et seuls les grands centres hospitaliers avaient l’occasion de recevoir et de soigner ces patients originaires d’Afrique de l’Ouest, du Maghreb ou des Antilles. (…)

Le dépistage de la drépanocytose en métropole a pour particularité de n’être effectué que chez les nouveau-nés dont les parents appartiennent à un groupe à risque pour cette maladie, soit essentiellement les parents originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb (dépistage ciblé). (…)

drepa

En métropole, 31,5% des nouveau-nés ont été ciblés pour dépistage, avec une répartition très hétérogène, le pourcentage allant de 5,5% en Bretagne à 60% en Île-de-France en raison des différences d’origine dans la population parentale. Ce pourcentage n’a cessé d’augmenter depuis l’instauration du dépistage (il était de 19% en 2000).

Source : Invs.santé.fr [NDLR : Document non disponible ? Mais accessible via Défrancisation.fr]

Publié le 11 août, 2013 dans France, Génétique, Immigration, Santé, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*